Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par L'équipe Mon Harki.com

Ce 2 septembre 2014, Mme Laurence Arribagé (UMP) - Haute-Garonne pose une question légitime au gouvernement en reconsidérant sa position et de lancer une révision sur le dossier harki afin de pouvoir les indemniser. Ce que nous demandons et ce qui serait justice après 52 ans d'attente ! Ci- après la question : Mme Laurence Arribagé interroge M. le secrétaire d'État, auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire, sur la nécessité d'une nouvelle loi d'indemnisation des biens spoliés ou perdus outre-mer. Aujourd'hui, et malgré le plan d'action en faveur, notamment, des familles de harkis et de pieds noirs, annoncé par le Président de la République le 4 juillet 2013, seulement 2,3 % des dépossessions massives intervenues dans les anciennes colonies et protectorats français après 1962 ont été compensées. Par un jugement rendu le 10 juillet 2014, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a pu constater que les autorités françaises, à partir du 12 mai 1962, « qui avaient connaissance des massacres et des emprisonnements perpétrés contre les anciens supplétifs dès le cessez-le-feu n'ont pas pris les dispositions nécessaires [...] ; qu'en contribuant ainsi, même indirectement, à rendre effective une telle situation, l'État français a commis une faute engageant sa responsabilité ». Dans ces conditions, le refus du Gouvernement concernant de nouvelles mesures de compensation, en avançant comme prétexte unique l'état des finances publiques (réponses aux questions écrites au Gouvernement n° 2808 de J. Dubié, n° 2809 de G. Teissier et n° 3718 de J. Aubert) n'est pas recevable. Aussi, elle lui demande de reconsidérer sa position et de lancer une révision en ce sens afin de pouvoir enfin indemniser comme il conviendrait les nombreuses familles concernées.

Commenter cet article

HACHANI 08/12/2014 07:43


سألوا الحكيم أدولف هتلر عمن هم أحقر الناس الذين إلتقاهم في حروبه الطويلة ... فقال إن أحقر الناس إلتقيتهم هم أولائك الذين كانوا يساعدوني في إحتلال أوطانهم

L'équipe Mon Harki.com 08/12/2014 09:47

حتى أنت تقول أنه من العرب الذين استقروا البربرية على الأقل تفهم المقاتلين الجزائريين أن كانت مستعمرة من قبل الفرنسيين ولكن أيضا من ...
Plus

Jacqueline de Mantes-La-Jolie 15/09/2014 11:55


Bonjour,


Je pense Karima que ce que tu dis est vrai. Sans cette action en justice qui a permis enfin d'arrivé à cette reconnaissance de responsabilité de l'Etat français par la Justice, on en serait
encore à espérer des politiques une reconnaissance promise mais jamais mise en application. Sarko comme Hollande l'avaient promis sans tenir leur promesse. Bravo la justice.


Heureusement qu'il y a cette association de justice et ce fils de harki qui semble trés bien connaître le droit. Je trouve que ce fils de harki a du mérite de continuer à porter de l'intérêt à
notre alors qu'il a déjà trés bien réussi dans sa vie personnelle. La quasi-totalité des enfants de harkis qui ont réussi dans la vie ne s'interesse pas à la cause des harkis. Ils ne se disent
plus enfant de harki. C'est triste mais c'est la vérité.


Je reconnais ce mérite à Charles Tamazount. Il a trés bien réussi dans la vie et il n'a pas oublié l'histoire et à la mémoire de son père. Et en plus, il a su se servir de ses compétences pour
avoir des résultats inespérées dans le domaine de la mémoire des harkis.



Charles Tamazount ne doit pas recevoir une médaille. Il doit arrêter toutes ses activités et être nommé par le Gouvernement pour gérer ce dossier au niveau de l'Etat. C'est le seul qui semble
bien connaître notre dossier.


Ma fille a assisté à une de ses conférences à Paris. Il explique trés bien le droit français. Et en plus, c'est un fils de harki. Un exemple pour fille. Elle fait depuis des études de droit dans
une fac parisienne.

tom 14/09/2014 22:12


Bonsoir à tous et toutes,


Oui, Madame Karima, le combat ne se gagne pas au bout d'une année, mais il se gagne par un combat acharner dans la durée, au fil du temps.Dans cette épreuve, il y a eu des pionniers pour la plus
parts anciens Harkis qui commencé à creuser des sillons avec les moyens de l'èpoque, ensuite, ce sont les enfants de Harkis nés en Algérie, assoiffés de justice pour leurs parents, qui ont repris
le flambeau pour sémer ces sillons, j'éspére que ce sera cette génération de fils et filles de Harkis née en France qui vont récolter le fruits de ce combat aux noms de leurs parents pour que
enfin justice leur soit rendue.

Karima 14/09/2014 16:24


Encore une fois, heureusement qu'il y a l'action du Comité Harkis et Vérité pour faire avancer la question de l'indemnisation des familles de harkis. Sans cette association, aujourd'hui, y aurai
plus aucun espoir d'avoir un jour justice. Merci à son président. Bravo à Charles Tamazount. J'ai demandé la légion d'honneur pour vous au président de la République.

L'équipe Mon Harki.com 14/09/2014 17:57

Karima, le combat pour une justice sociale ne date pas d'aujourd'hui pour les familles de harkis. Il a commencé il y a déjà une trentaine d'année et cela a aboutit avec les moyens de l'époque à 3 volets d'indemnisations. Certes, en dessous des attentes mais qui ont l'honneur d'exister. 1987, 1995 et 2005 et depuis plus rien. Ce combat, nous l'avons mené avec nos moyens matériels et nos propres deniers sans demander 1 sous à la collectivité et pas une médaille. Nous l'avons fait et nous le faisons pour la communauté car nous considérons que nos parents n'ont pas été traités de la même façon qu'un citoyen français et que le préjudice est là ! Enfin, nous ne demandons pas une médaille pour valoriser notre travail si ici les médailles dont à donner c'est bien évidement à nos parents. Par contre, nous sommes pour l'égalité des chances et comme M. Tamazount et d'autres une reconnaissance par la compétence dans une structure administrative peut se poser. Cdt.