Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par Khader Moulfi


Khader MOULFI réagit et écrit : Nicolas SARKOZY et les Harkis et leurs familles : une très (in)divine comédie teintée de félonie importée d'Algérie !!!

"Si je suis élu, je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l'abandon et le massacre des Harkis et d'autres milliers de musulmans français qui lui avaient fait confiance, afin que l'oubli ne les assassine pas une nouvelle fois !!! "

(dixit Nicolas SARKOZY le 31 mars 2007 en son QG de Campagne à Paris devant environ 300 Harkis et leurs Familles du monde associatif et militant).

C'est à l'appui de ce "serment très solennel", de la part du nouveau Président de la République Française, alors qu'il était candidat aux élections présidentielles de 2007, que je me suis rendu, assez confiant mais prudent, à son invitation, à l'Elysée, hier, en espérant qu'il tiendrait parole, en définitive, car ne l'avait-il pas répété, haut et fort, depuis son élection ? 

Depuis le début de cette matinée, du mercredi 5 décembre 2007, je fus sollicité, sans répit, par la presse et les médias (les mêmes qui nous méprisent, en permanence, quand nous les plébiscitons pour réhabiliter la vérité et dénoncer le racisme anti-harkis !), à la recherche du "scoop", pour connaître mon "pronostic" et autres "indiscrétions", car il est vrai que la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis, via votre site préféré "coalition-harkis.com", a toujours "plusieurs trains d'avance" et, nous fûmes, aussi, les premiers à lancer mais, sur un mode interrogatif (of course !), la possibilité d'un "discours historique", le cas échéant, qui fut "parasitée" un peu partout. Néanmoins, j'ai décliné,  à juste titre, les interviews et les plateaux proposés, n'ayant rien à dire avant d'entendre l'allocution du Chef de l'Etat.

Arrivé au Palais de l'Elysée, je fus très heureux d'y retrouver, mes amis (es) et, non moins, soeurs et frères de lutte, de tous horizons (Rapatriés d'Origine Nord Africaine, Pieds-Noirs, Anciens Combattants, ...) mais, également, certains de nos fidèles internautes que je ne connaissais pas encore de visu. Et, comme à son habitude assez fâcheuse, la "star présidentielle" se fit attendre, évidemment, plus de 45 minutes mais, 45 années après, notre "drame"; nous n'en étions plus à une heure près !!! M. SARKOZY se lança, aussitôt, dans un discours faussement valorisant et prometteur, annonçant, sans la moindre précision, toute une série de "mesurettes", à l'égard des Rapatriés (RONA et PN) qui étaient trop similaires à celles mises en place, précédemment et en vain, par les autres législatures. De surcroît, ses déclarations n'étaient pas à la hauteur, d'un Président de la République, se voulant révolutionnaire et, surtout, non-parjure !!!

Sur le contenu global, de sa "prestation sans panache", je n'ai pas grand-chose à dire puisqu'il s'agit, en réalité, des sempiternels "effets d'annonce stériles", sur la réparation et l'accession au logement et à l'emploi  renforcée mais, quand, comment et de quelle manière vont-elles se faire sur le terrain ? En revanche, j'ai trouvé très choquants et indécents, certains "propos plus qu'équivoques", du Sieur SARKOZY, notamment, en alléguant que : "Les Harkis ne peuvent être tenus responsables d'avoir cru en la parole de la France..." et : "Les Harkis n'ont fait qu'obéir aux ordres qu'on leur donnait...", comme si celui-ci souhaitait confirmer, de facto, la "propagande du FLN" et, sa "quasi-repentance de fait" déclamée, en Algérie et, désapprouvée par 83 % des Français (es) en se référant à un récent sondage publié dans Le FIGARO (cf. article à lire ci-dessous).

En outre, il convient de rappeler, à M. SARKOZY, qu'il n'est pas le Dalaï Lama et, encore moins, un "père de famille souhaitant gérer équitablement un sérieux conflit avec ses enfants en froid, en l'occurrence les Algériens et les Français car les Algériens ne sont pas ses enfants mais des étrangers qui nous sont en majorité hostiles !" mais, uniquement, le Président de tous les Français (es) et, son côté "aimez-vous les uns les autres" est, purement, ubuesque voire grotesque ! Comment peut-on aimer, les ressortissants d'une dictature souveraine qui passent leur vie à nous insulter et, à commencer, par son plus haut indignitaire, à savoir, le "gnome despotique du FLN" Ziziz BOUTEFLIKA ?

Cessons cette hypocrisie de façade et, revenons aux réalités irréfutables, puisque la véritable amitié (et autre réconciliation), entre les deux peuples, n'est pas prête à se faire, avant des décennies et, elle se fera, le moment-venu, naturellement et sans le moindre artifice étatique, car ce sera, ce jour-là, une envie sincère et mutuelle mais, nous en sommes encore très loin !!!

Enfin, force est de constater que Nicolas SARKOZY s'est parjuré en deux points essentiels, d'une part, en ne respectant pas sa parole donnée, aux Harkis et leurs Familles, le 31 mars 2007 et, d'autre part, en revenant in fine sur son engagement formel d'exclure toute forme de repentance, à l'égard du FLN, qu'il a d'ores et déjà entamée insidieusement !!!

Par conséquent, nous prenons acte, de la fin de notre ultimatum resté sans effet et, nous agirons, très prochainement, en réplique à ce camouflet étatique de plus !!!

 

Affaire à suivre

Le site  de  Coalition National des Harkis  et des Associations de Harkis




Commenter cet article

guettas 02/08/2011 10:13



et les enfants né dans les camp comme rivesaltes



zefire 24/07/2011 20:42



bonjour,
quand je pense que mon site a l'époque était qualifié de genant voir trop malvenue.
Mon analyse reste inchangé a quoi nous serve ses hommes politique sinon a s'enrichir pourquoi tout ses privilèges pour eux,c'est injuste quand on sait ce qu'il gagne,on est vraiment comme des
moutons de panurge,on vote pour se faire,laminé voir vidé de tout,messieurs les politiques vous etes revenue au temps béni de la monarchie,avec un roi et sa cours,je me demande pourquoi il y a eu
une révolution puisque si on regarde bien les jeux sont les memes,ils gagnent a tout les coups pendant leur mandat,et meme apres,a mon avis une seule election, élire un president de la republique
ou de la monarchie comme on veut ,et c'est tout quand aux autres de simple secrétaire au service de l'état,c'est a dire nous. Moi je ne vois rien de bien sinon,la continuité avec une possible
réelection de mr sarkozy,mais je pense et suis sure d'un tres bon résultat de marine lepen,Que pensez vous de cette proposition de loi pour nous.
Propostion de loi pour la deuxieme génération


Proposition de loi pour la deuxième génération:


Une allocation forfaitaire de 38 000 est attribuée à chacun des enfants des personnes nés en Algérie et rapatriés en France avec leurs parents.


Une allocation forfaitaire de 1 200euros est attribuée à chacune des personnes âgées de plus de vingt-cinq ans, pour chaque année de chômage ou de perception du revenu minimum d’insertion, les
dites périodes sont prises en considération pour l’ouverture du droit à pension de retraite.


La réintégration et l'application de la loi 61-14369 du 26 décembre 1961,relative a l'accueil et a la réinstallation des francais d'outre mer,aux enfants de rapatriés mineurs, arreté du 10 mars
1962 ,en vertu de la solidarité nationale affirmé par le péambule de la constitution de 1946 ,injustement enlevé et modifié.


Une jurisprudence que j'ai lu sur ''le site babeloued story'',dit pourtant le tribunal administratif de Toulouse,dans une affaire qui lui était soumise a considéré qu'il résultait des
dispositions de l'article 1er de la loi du 26/12/1961,qu'ont la qualité de rapatrié ''les francais ayant du ou estimer devoir quitter,par suite dévènements politiques,un territoire ou ils étaient
établis et qui était antérieurement placé sous la souveraineté, le protectorat ou la tutelle de la France.''


Le tribunal considérant qu'il est constant ''qu'il ne résulte d'aucune disposition législative ou réglementaire qu'un enfant mineur à la date de son rapatriement en métropole ne puisse avoir la
qualité de rapatrié au sens des dispositions précitées de la loi du 26/12/1961''.


''Qu'il en résulte que c'est à tort que la commission a estimé que monsieur x ne bénéficiait pas de la qualité de rapatrié au motif qu'il était mineur lors de son arrivé en métropole''.


Ce jugement n'ayant pas été frappé d'appel, a replacé les rapatriés mineurs dans le contexte des lois de 1961et 1962. Reste a l'état de se mettre en harmonie avec cette jurisprudence.


Présenté sous toute réserve.


zefire