Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par Le petit harki


Harkis, Droit de réponse suite à la question posé le 11 septembre 2007 à l'assemblée nationale.

undefined

Hollande François (SRC) - Corrèze
rapatriés - politique à l'égard des rapatriés - harkis
Ministère :  Anciens combattants

QE N° 4228;




Rubrique : anciens combattants et victimes de guerre


Tête d'analyse : harkis, anciens combattants

Analyse : indemnisation. champ d'application


Texte de la QUESTION : 

M. François Hollande appelle l'attention de M. le secrétaire d'État à la défense, chargé des anciens combattants,sur la situation des harkis et de leurs enfants. Quarante-cinq ans après la fin du conflit algérien, nos compatriotes attendent des pouvoirs une véritable politique de réparation du drame subi. Le 30 mars dernier, au cours de la campagne électorale, le Président de la République a pris à destination des familles de harkis une série d'engagements. Il s'est notamment engagé à reconnaître officiellement la responsabilité des gouvernants de 1962 dans l'abandon et les massacres de harkis. Cette reconnaissance de responsabilité devra nécessairement et juridiquement obliger le gouvernement dans la mise en oeuvre d'une politique de réparation à destination des harkis et de leurs enfants.À cette fin, il souhaite savoir si le parlement sera saisi d'un projet de loi en ce sens. Le Président de la République s'est par ailleurs engagé à résorber les difficultés d'insertion et d'emploi des enfants de harkis, notamment par la mise en oeuvre d'une politique de discrimination positive dans le domaine de la formation et du recrutement. C'est pourquoi il souhaite connaître les mesures prises par le gouvernement dans ce domaine depuis le 17 juin 2007.

 

Texte de la REPONSE :

Le Premier ministre a saisi le 30 juillet 2007 le Conseil économique et social d'une demande de rapport sur l'ensemble des politiques conduites en faveur des Français rapatriés depuis les années 1960. Cette saisine concrétise un engagement du Président de la République, qui a été renouvelé lors de l'allocution du 5 décembre 2007 devant les associations d'anciens combattants et de rapatriés harkis. Ce rapport doit fournir au Gouvernement les éléments d'appréciation concernant les éventuelles dispositions juridiques et financières à prendre pour clôturer ce dossier. L'avis, présenté par M. Yves Zehr, rapporteur au nom de la section des finances, a été adopté le 19 décembre 2007 par le Conseil économique et social et publié le 26 décembre suivant. Des conclusions de ce bilan vont dépendre les mesures éventuelles à mettre en place pour solutionner les situations qui le nécessiteraient encore. La situation de l'emploi des enfants de harkis fait partie des préoccupations du Gouvernement, qui va poursuivre, dans le cadre de la lutte contre les discriminations, des actions ciblées en s'appuyant sur les acteurs locaux, publics et privés, compétents dans l'insertion des publics en difficulté. Enfin, comme s'y est engagé le Premier ministre dans son message adressé le 25 septembre dernier à l'occasion de la Journée nationale d'hommage aux harkis, à l'Institution nationale des invalides, une fondation pour la mémoire de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie sera créée en 2008.





Commenter cet article

Mohamed BELLEBOU 18/11/2009 23:58


Quel guachis laisser une communautée qui a tous donnéeen echange mepris humiliation indignation sont les vécus du quotidien tant pis nous saurons etre les palestiniens de la france a chaque
deplacement de nos representants politiques les pieds au derriere pour les renvoyés a leurs occupations de glandeurs.
amicalement m Bellebou


Ferat 10/04/2008 11:09

Eh oui, comme à l'habitude j'ai reçu entre les deux tours municipales un dossier qui stipule que le service des rapariés proposerais aux enfants de harkis ce  qu'il nous été proposé en 1987... Il va falloir qu'il change de disque!!!!

Mohamed Bellebou 01/04/2008 00:25

Conseil National des Rapatriés-Harkis Groupe de Travail et de Réflexion
mbelbou@yahoo.fr
06-25-58-83-35
Madame, Monsieur,
Nous avons l'honneur de vous conviez à notre Assemblée Générale du Conseil National des rapatriés Harkis dans la salle de l'Hôtel de ville de Carcassonne (Aude), Salle "Joë BOUSQUET". Programme : 10/11h : Présentation du bilan des actions menées, approbation par ces membres
11/12h 30 : Présentation des acquis, revendications, objectifs à atteindre 12/14h : Déjeuner sur place ou place Carnot centre ville 14/15h : Présentation des travaux du groupe de travail et des partenaires. 15/16h : Questions des intervenants, Associations et personnes qualifiées.16/17h : Prise de paroles de Monsieur Lahcène BOUALEM fils du bachaga BOUALEM membre du CES Paca, de Monsieur KODERICH Président du HCR, ainsi que des nombreuses personnalités qui répondront présentes.
Nos revendications sont une politique basée sur l'emploi sous toutes ses formes voir même des formations au sein de l'Entreprise, une politique de quota à l'Emploi et sur les emplois réservés.
Pourriez vous s'il vous plaît faire passer l'information via votre site en indiquant la date, l'heure et le mail mbelbou@yahoo.fr.
Comptant vivement sur votre présence,
Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de nos salutations distinguées.Le Secrétaire Général
Mohamed BELLEBOU

tchéque 09/02/2008 15:11

Le pouvoir actuel se fout de la gueule du monde sur tous les plans ,il est à coté de la plaque.Il ne réalise pas la gravité de la situation que vit la société française .SARKO le petit américain ne mérite que sanction.La date du 08 mars  2008 approche, aux urnes Citoyens c'est l'occasion d'une sanction ,qui j'éspére sera sévére.Disons à SARKO qu'il n'a pas la carrure ou la taille d'un DE GAULLE,ou d'un CHIRAC ,la formule de travailler, pour gagner plus  est aussi valable pour lui,sinon c'est le chomage qui téattend ,car le peuple aura ta peau.

Farid 07/02/2008 16:36

On nous la refait, on revient encore sous ces propositions à la hauteur de l'indignité comme offrir une bourse aux enfants de harkis, aujourd'hui il n' y a plus de fils de harkis qui fait des études... voilà on se fou encore de nous et cela fait 45 ans, stop à ces aneries maitenant, me concernant, seul combat carte électorale et plus de cadeaux. Je voterai aux municipales pour ceux qui ont du respect pour nous et qui engagerons des harkis ou enfants sur leur liste.

Corinne 02/05/2016 15:29

Bonjour,
Je suis fille de harki et j'ai fait des études de droit dans ce pays. Je vous en prie arrêtez de courir derrière les politiques. Soyez courageux, faites une pétition et faites circulez une indemnisation forfaitaire de 500.000 euros (ce qui est peu) pour tout harki et descendant encore vivant en rappelant qu'en 60 ans nous ne sommes toujours pas tombés dans le droit commun, c'est-à-dire que de colonisés nous sommes restés 60 ans à nous faire humilier ici. Ceux qui veulent faire de la politique, c'est leur droit mais la réparation c'est mieux, une indemnisation conséquente pour tous ces préjudices et humiliations c'est pour tous et maintenant et vu le temps qui s'est écoulé, pas d'état d'âme, pas de "il n'y a pas d'argent" et autres mensonges étatiques, le foutage de gueule çà suffit pour un crime d'état dont de nombreux français d'ailleurs et pas forcément d'extrême droite reconnaissent de la part de leur pays ". Nous pouvons réunir un million ou plus de signatures et je peux contribuer à sa rédaction de façon simple, concise et efficace et arrêter de se mettre à genoux pour ne rien obtenir.