Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par L'équipe Mon Harki.com

de  M.   Pancher Bertrand ( Union pour un Mouvement Populaire - Meuse )

Texte de la QUESTION :

Question publiée au JO le :  02/12/2008  page :  10328


M. Bertrand Pancher attire l'attention de M. le secrétaire d'État à la défense et aux anciens combattants sur la situation des harkis, de leurs veuves et de leurs enfants. Le Premier ministre a saisi le 30 juillet 2007 le Conseil économique et social d'une demande de rapport sur l'ensemble des politiques conduites en faveur des Français rapatriés depuis des années 1960 afin de fournir au Gouvernement les éléments d'appréciation concernant les éventuelles dispositions juridiques et financières à prendre pour compenser le drame subi. L'avis, présenté par Monsieur Yves Zehr, rapporteur au nom de la section des finances, a été adopté le 19 décembre dernier par le Conseil économique et social.

Réponse : en attente


de  M.   Bapt Gérard ( Socialiste, radical, citoyen et divers gauche - Haute-Garonne )

Texte de la QUESTION :

Question publiée au JO le :  02/12/2008  page :  10314


M. Gérard Bapt attire l'attention de M. le Premier ministre sur la situation des rapatriés harkis, qui 46 ans après la proclamation de l'indépendance, n'ont toujours pas trouvé leur place dans la société due à un rapatriement précipité. Beaucoup d'entre eux considèrent qu'ils vivent dans un environnement qui ne les reconnaît pas, et rappelle que 40 % d'entre eux sont des demandeurs d'emploi ou titulaires du RMI, que 50 % de la population harki fait partie des Français dits "mal logés" et que 70 % d'entre eux sont surendettés. C'est pourquoi il souhaite savoir quels seront les outils qui seront mis en place permettant de sortir la communauté rapatriée harkie de la situation qui est la sienne en particulier en matière d'emploi, de logement ou de surendettement.

Réponse : en attente

de  M.   Dumas William ( Socialiste, radical, citoyen et divers gauche - Gard )

Texte de la QUESTION :

Question publiée au JO le :  04/11/2008  page :  9433

M. William Dumas attire l'attention de M. le ministre de la défense sur la question de l'attribution de la médaille des évadés. Par décret n° 59-282 du 07 février 1959, les militaires ayant servi durant la Seconde Guerre mondiale, faits prisonniers, mais ayant par la suite réussi à s'évader, ont droit à recevoir la médaille des évadés. Par contre, les militaires qui ont servi en Algérie, faits prisonniers au cours des combats et ayant réussi à échapper à leurs gardiens, n'ont pas droit à cette distinction. De même, un certain nombre de harkis, emprisonnés en 1962 par les nouvelles autorités algériennes, souvent pendant de longues années, et qui ont réussi à s'évader et à rejoindre la France, sont exclus du même droit. En effet, la médaille des évadés concerne uniquement les évadés de la guerre de 39-45. Aussi, et compte tenu de cette différence de traitement, il lui demande si le Gouvernement entend étendre l'attribution de la médaille des évadés aux combattants de la guerre d'Algérie concernés. Une telle mesure ne devrait bénéficier qu'à un nombre limité d'intéressés qui verraient, avec reconnaissance, leurs mérites concrètement reconnus par la Nation.

Réponse : en attente

de  M.   Apparu Benoist ( Union pour un Mouvement Populaire - Marne )

Texte de la QUESTION :

Question publiée au JO le :  29/07/2008  page :  6452


M. Benoist Apparu attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères et européennes sur la motion tendant à obtenir la liberté de circulation des Harkis et de leurs familles en Algérie, adoptée le 3 mai 2008 par l'Union Nationale des Combattants (UNC) lors de son 83ème congrès national qui s'est tenu à La Baule. Il souhaite savoir quelle est la suite qu'il entend réserver à cette demande du monde combattant et quelles sont, notamment, les interventions possibles auprès du gouvernement algérien.

Réponse : Réponse publiée au JO le :  04/11/2008  page :  9525

La question de la circulation des harkis fait partie des questions les plus douloureuses léguées par notre passé commun avec l'Algérie. Le gouvernement français est conscient de la détresse personnelle ressentie par ceux de nos compatriotes qui sont encore aujourd'hui dans l'impossibilité de se rendre en Algérie, notamment pour y rendre un hommage à leurs aïeux. Le traitement de cette question délicate s'inscrit dans le cadre du partenariat d'exception que nous voulons construire avec l'Algérie. Dans ce contexte, la circulation des harkis n'est pas un problème juridique - il n'y a pas de droit particulier dont les citoyens français pourraient se prévaloir pour accéder au territoire algérien - mais une question à la fois humaine et politique qui fait l'objet d'un dialogue avec les autorités algériennes. Les dernières données connues font apparaître une diminution du nombre de difficultés signalées, en particulier de cas de refoulement après délivrance de visa à des harkis. Incontestablement cependant, des restrictions subsistent. Le ministère des affaires étrangères et européennes en saisit systématiquement les autorités algériennes, dans le respect de leur souveraineté, mais aussi avec la ferme volonté de trouver une solution pérenne. UMP 13 REP_PUB Champagne-Ardenne O

Commenter cet article