Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Emmanuel Macron représente-il une chance pour les Harkis ?

Les Harkis avaient dû attendre 2012 pour que le président Sarkozy reconnaisse la « responsabilité » de la France dans « l'abandon », quelques jours avant sa défaite à l'élection présidentielle. En septembre 2016, le président Hollande avait formellement reconnu « les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis ».

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Emmanuel Macron peut-il « réconcilier les mémoires » de la guerre d’Algérie ?

*******************************************************

Veuillez trouver ci-après une pétition. Signez la pétition

Publié par 2ID-Harkis du Loiret

2id_-_harkis_du_loiret.jpg2ID-Harkis du Loiret satisfait de la suppression de l’ANIFOM !

 

Nous publions un article du site d’information de l’association 2ID-Harkis du Loiret sur la situation de l’ANIFOM.

 

L’ANIFOM bientôt enterrée…

 

Le Gouvernement s’apprête, dans le cadre de la loi de finances pour 2014, à supprimer l’Agence nationale pour l’indemnisation des Français d’outre-mer (ANIFOM). Cette structure, devenue aujourd’hui inutile, a malgré tout été maintenue en dépit du bon sens, pour des raisons politiques. Elle a surtout coûté cher aux contribuables et aurait dû être supprimée depuis belle lurette.

 

Une structure devenue inutile, mais maintenue en dépit du bon sens, pour des raisons politiques…

 

Lors de sa réunion du 17 juillet 2013, le Comité interministériel pour la modernisation de l’action publique a décidé de transférer les activités de la Mission interministérielle aux rapatriés (MIR) et de l’Agence nationale pour l’indemnisation des Français d’outre-mer (ANIFOM) à l’Office national des anciens combattants et des victimes de guerre (ONAC-VG).

 

La suppression de l’ANIFOM, et par là celle de la MIR, sera officialisée dans le cadre de la loi de finances pour 2014 (article 68 du projet de loi). La gestion de ce qui reste des dispositifs d’aides en faveur des rapatriés et des harkis sera donc recentrée sur l’Office national des anciens combattants et des victimes de guerre et le service central des rapatriés.

 

L’ANIFOM aurait dû être dissoute depuis longtemps, n’ayant plus de raison d’être depuis 1997. D’ailleurs, la Cour des comptes constatait déjà en 2009 que l’agence n’avait plus de mission officielle depuis 1997 et que ses nouvelles missions n’avaient plus rien à voir avec son objet social.

 

Ainsi, après avoir liquidé le dossier de l’indemnisation des rapatriés, l’ANIFOM s’est vue confier de nouvelles missions : recensement des personnes privées de biens situés dans l'ex-URSS, gestion des indemnisations versées aux victimes des spoliations intervenues pendant la Guerre du Golfe (1990-1991), concours à la Commission pour l'indemnisation des victimes de spoliations intervenues du fait des législations antisémites en vigueur pendant l'Occupation, gestion de l'indemnisation des victimes des spoliations au Cambodge et à Madagascar.

 

Mais, l’ANIFOM a été maintenue, en dépit du bon sens, pour des raisons purement politiques: des parlementaires, très intéressés par les voix des rapatriés, se sont mobilisés pour sauver l’agence…et leurs sièges.

 

Et voilà pourquoi, on a maintenue en vie une structure qui n’avait plus d’utilité mais qui avait un coût.

 

…et qui a coûté cher aux contribuables français

 

L’ANIFOM a été créée en 1970, sous forme d’un établissement public administratif, pour indemniser et calmer ainsi les rapatriés des anciennes colonies, traumatisés par la décolonisation et contraints d’abandonner leurs biens.

 

Aujourd’hui, l’agence ne compte que 4 agents pour un budget de fonctionnement de 400 000 € alors qu’en 1978, elle comptait 1 200 agents (147 agents en 1991 et 68 agents en 2001).

 

En l’absence de chiffres officiels sur toute la période 1970-2013, et compte tenu de l’évolution de ses effectifs, l’ANIFOM a coûté au budget de l’Etat près de 21 millions d’euros en 50 ans d’existence, sans compter les budgets de fonctionnement des différents ministères et des diverses structures chargés de mettre en œuvre la politiques en faveur des rapatriés.

 

Ces 21 millions d’euros n’auraient-ils pas mieux été utilisés s’ils avaient été distribués sous forme d’aides aux harkis ? Combien de subventions à l’acquisition de logements, combien de bourses, combien d’aides à l’emploi auraient été attribuées avec ces 21 millions d’euros ?

 

En 50 ans, le contribuable français a donc déboursé près de 21 millions d’euros juste pour assurer le fonctionnement d’une structure qui a cessé d’être utile depuis longtemps et dont les missions auraient pu être exercées par des organismes existants (ministère de l’économie et des finances, ministère des anciens combattants, ministère des affaires sociales, archives nationales…).

 

Aujourd’hui, l’Etat semble avoir compris, mais un peu tard, qu’il fallait simplifier l’administration et faire des économies. Ainsi, le directeur général de l’ANIFOM expliquait sans rire que la suppression de l’agence « a pour objectif de rendre plus efficace la gestion des différents organismes chargés des rapatriés et anciens combattants harkis ». Il ajoutait même que « les missions et les actions continueront avec une meilleure réactivité des services et un raccourcissement des circuits complexes (…) autour de l’idée d’un guichet unique ». Bel aveu sur l’échec de la politique en faveur des harkis, sur la complexité de l’organisation administrative, et accessoirement sur le gaspillage des deniers publics !

 

Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué…surtout avec l’argent du contribuable…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vérité sans frontiére 29/12/2013 20:54


ils ont rien fait de positif sauf de toucher et voler l'argent destiné au contribuable, unbon salaire ,une bonne carriére de merde,et mon cul sur la commode, des bon à rien pour résumé..


Nous savons que depuis longtemps le pouvoir du bled la plus part sont pédophiles et sont nourrie par la peur qui les rongent.La gueule de Boutéflica qui à toujours mal au cul à du mal à marcher,
et sont escortes de brave bourrico toujours pret à se soumettre au pouvoir qui n'a fait que mettre le desordre en Algérie.c'est juste une question de temps ce pays deviendra comme la tunisie et
l'égypte...


ce qui sont ici n'ont jamais eu rien d'autre à faire que de magouiller avec les allocs et maintenant courrir en Algérie toucher l'argent  du pétrole distribuer à tous va à n'importe qui
surtout les escrocs qui ont double Nationalité...Eux resteront loin du débat et ne feront que répéter depuis 60 ans la meme réplique,donc rien de nouveau,rien de surprenant venant de gens privé
de talent depuis la naissance....


Bouteflica donne des pret aux,U.S, banque mondiale FMI, Israel pour financer les tuerie en Palestine,aux mafias,aux réseaux sectaires pédophiles mondiales ets...tout cela pour que ces gros lards
profitent d'une vie de richesse et de fortune qu'il ne pourront emmener dans les tombes.


La décadence mondiale est en marche depuis fort longtemps venant de ces personnes et elles sont nombreuses ,trés nombreuses, que vous vous en rendez plus compte car ils vous donime de toute part.


Hollande à bien eu raison ,preuve qu'il ne fait pas confiance à des sales chiens,pour l'exemple le P.D du bled qui mesure 1.60métre en plus homo n'a aucune crédibilité ,il n'est qu'une potiche
,une salope au service de son maccro...

Haméd 23/12/2013 20:54


Bonsoir à tous,


au 31 décembre 2013, l'Agence Nationale pour l'indemnisation des Français d'Outre-mer et la Mission Interministerielle aux Rapatriés seront en effet supprimées.


La référence aux Rapatriés disparait ainsi de toutes dénomination Ministérielle ou Admnistrative.

tom 22/12/2013 18:28


Bonsoir à tous, et toutes,


Pour faire suite à la blague de Hollande sur la sécurité en Algérie, il suffit que que monsieur Hollande éternue pour que le pouvoir Algérien tousse.


A tous ces messieurs du pouvoir Algérien attention monsieur Hllande peut vous déchoir de votre nationalité Française, plus de visas, plus de soins payés par le contribuable Français.

tom 18/12/2013 15:52


Bonjour à tous, et toutes,


Cette supression de l'anifom, c'est le cadet de mes soucis.


Cet argent économisé ne va pas aller en direction du besoin des Harkis, mais vers d'autres sources de dépenses de L'Etat.


Pourquoi ne pas utilisé cet argent pour lieu touristique du coté de Rivesalts, pour permettre aux familles de Harkis d'aller en vacances dans cette région pour se ressourcer.


Amicalement à tous et toutes.