Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par Le Président, Smaïl BOUFHAL

Monsieur le Président de la République,

J’ai l’honneur de venir m’enquérir une nouvelle fois du traitement des déclarations que vous aviez formulées le 31 mars 2007, durant la campagne électorale pour l’élection présidentielle.

En effet, à votre siège de campagne rue de la boétie à Paris, devant une assistance nombreuse vous avez eu ces paroles à l’adresse des membres des associations des rapatriés anciens harkis : « …Si je suis élu président de la République, je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacre de harkis … ».

A cet effet, les engagements du candidat, trouveront-ils échos auprès du Président de la République que vous êtes devenu ? Nous attendons avec impatience la réalisation de cette promesse. Cet acte est extrêmement fort, par son contenu historique mis en perspective dans le processus de reconnaissance, au sein de la communauté nationale.

Par ailleurs, je souhaite vous saisir d’une question touchant à la protection pénale des anciens Harkis. En effet, Le sens des décisions que la Cour de Cassation vient de prendre le 31 mars dernier, vous donne autorité pour faire introduire par le Gouvernement un nouveau texte de protection pénale en faveur des anciens harkis et des membres des formations supplétives.

En effet, notre association avait engagé deux affaires initiées le 30 mars 2005 à Paris et 11 février 2006 à Montpellier (affaires de sous hommes), viennent d'être rejetées ce mardi 31 mars 2009, au motif que les « harkis ne sont pas un groupe protégé par la loi de 1881 sur la presse » selon de nombreuses juridictions et confirmées par la Cour de Cassation.

Vous vous rappelez peut-être ce texte débattu devant le Parlement quant à l’article 5 de la loi du 23 février 2005.

Le projet de loi voté par les députés le 11 juin 2004, puis par le Sénat le 16 décembre 2004 est inopérant devant les juridictions.

En effet encore, les magistrats de la Cour de Cassation ont pris la décision, que l'article 5 de la loi du 23 février 2005 est sans effet en raison de « l'absence de sanctions clairement affichées et rattaché à la loi de 1881 sur la presse ».

Les articles ci-après témoignent de ces décisions jurisprudentielles : http://www.midilibre.com/articles/2009/04/01/20090401-harkis-Reactions-des-harkis.php5, et  http://www.midilibre.com/articles/2009/04/01/20090401-harkis-La-relaxe-de-Georges-Freche-confirmee-par-la-Cour-de-cassation.php5

En conséquence, en raison de ces issues juridiques désespérantes, nous venons solliciter votre intervention pour réparer ce vide juridique pénal, décidé par les magistrats de la Cour suprême de Cassation.

Nous vous demandons d’adopter les textes ci-après et saisir le Gouvernement pour les soumettre au Parlement pour :

1 Réintroduire l’article 7(nouveau) déjà voté par l’Assemblée Nationale le 11 juin 2004 dans les mêmes termes  « Après l'article 23 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, il est inséré un article 23 bis ainsi rédigé :

« Art. 23 bis. - Les dispositions des articles 23, 24, 48-2 et 65-3 sont applicables aux crimes commis contre les harkis et les membres des formations supplétives après le cessez-le-feu du 19 mars 1962. »

2 Ensuite, compléter la portée de l’article 23 bis par l’adoption d’un article 48-7 à la loi de 1881 sur la presse pour reconnaître à :

« Toute association régulièrement déclarée depuis au moins cinq ans à la date des faits, qui se propose, par ses statuts, de défendre les intérêts moraux et l'honneur de personne ou un groupe de personnes en raison de leur qualité vraie ou supposée de harki, et d’anciens membres des formations supplétives ou assimilées peut exercer les droits reconnus à la partie civile en ce qui concerne les délits et crimes édictés par les articles 23, 24, 29, 30, 32, 33, et 48-2 . En cas d’infractions commises envers des personnes considérées individuellement, l'association ne sera recevable dans son action que si elle justifie avoir reçu l'accord de ces personnes ou de leurs ayants droit».

3 Enfin, faire adopter un article 2-22 au code de procédure pénale pour agir hors contexte de presse permettant les recevabilités, selon les termes du vote de l’article 48-7 ci-dessus: Ce ne sera que justice, à l’instar de nombreux groupes constitués par le Législateur dans le cadre des articles 2 du code de procédure pénale ou 48 de la loi de 1881.

Espérant votre engagement et une réponse,

Je vous prie de croire, monsieur le Président de la République, à l’expression de mes très respectueuses salutations distinguées.

Le Président,

Smaïl BOUFHAL

Générations Mémoire Harkis

Boite postale 9, Mairie

76 530 Grand Couronne

Commenter cet article