Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Emmanuel Macron représente-il une chance pour les Harkis ?

Les Harkis avaient dû attendre 2012 pour que le président Sarkozy reconnaisse la « responsabilité » de la France dans « l'abandon », quelques jours avant sa défaite à l'élection présidentielle. En septembre 2016, le président Hollande avait formellement reconnu « les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis ».

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Emmanuel Macron peut-il « réconcilier les mémoires » de la guerre d’Algérie ?

*******************************************************

Veuillez trouver ci-après une pétition. Signez la pétition

Publié par Le petit harki

Bachaga Saïd BOUALAM

Mon Pays, La France. Ce cri bouleversant du Bachaga BOUALAM constitue le document le plus poignant publié sur l'Algérie. Du Mas Thibert où il partage le sort de ses harkis fidèles et des petits orphelins de sa terre de l'Ouarsenis, ceux qu'il a pu arracher au massacre, le Vice Président de l'assemblée nationale rompt le silence. L'histoire des BOUALAM, c'est toute l'histoire de l'Algérie, cent trente ans au service de la France : la conquête, la pacification, les pieds noirs, les erreurs des gouvernements, de l'administration, la rébellion, l'Armée française, le 13 mai, Evian, les repliés, l'Algérie indépendante, l'Algérie sans la France. Sur chacune de ces étapes, le Chef musulman de l'Algérie française fait des révélations. Mais il veut surtout expliquer aux Français ce qu'on ne leur a jamais dit sur le drame de l'Algérie.

Ecoutez le Capitaine BOUALAM:

" BOUALAM, BOUALAM Saïd, ce nom ne vous dit peut-être déjà plus rien. Pourtant, pendant près de quatre ans, il vous a été familier, les journaux, les magazines, la radio, la télévision, l'Assemblée nationale. Et puis plus rien. Quelques-uns d'entre vous ont appris : "Le Bachaga BOUALAM s'installe en Camargue." La France est mon pays au même titre que vous, Monsieur Dupont. Nous l'avons défendu ensemble, sous le même uniforme, dans les plis du même drapeau. Le sang des votres et des miens s'est mêlé pour défendre cette terre de France sur laquelle je ne suis pourtant pas né. Et vous m'avez abandonné, Monsieur Dupont.

Je ne suis ni de droite ni de gauche, je ne suis pas un homme politique, je ne suis pas un écrivain. Je suis un Français moyen. Pour le rester, Français, j'ai tout abandonné en Algérie, les miens, mes fidèles, mes biens, mes terres.

Aujourd'hui, j'ai le devoir de parler. Et c'est le témoignage d'un Officier français, d'un Chef musulman que j'ai voulu présenter dans ces lignes, le témoignage d'un Français humilié, trompé, bafoué. D'un père aussi qui a donné son fils à la France ainsi que 17 de ses proches parents, et qui dans les deux guerres a perdu dans les Beni-Boudouane plus de deux mille hommes. Quelle est la commune de France qui peut s'enorgueillir de porter sur son monument aux morts plus de deux mille noms.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mario Ferrisi 13/08/2013 11:47


Le livre : "l'histoire d'Aïcha"


 


http://www.mitidjaweb.com/livres_mario_ferrisi.html