Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par Malika, Mon Harki.com

M. Nicolas Dupont-Aignan appelle l'attention de M. le Premier ministre sur la mise en oeuvre concrète du « plan emploi harkis ». Conformément aux engagements du Président de la République, ce plan avait pour objectif de ramener au 31 décembre 2009, le taux de chômage des enfants de harkis, à un niveau comparable à celui du reste de la population. Or, à six mois de cette échéance, force est de constater que le sort de ces populations au regard de l'emploi n'a guère évolué, et, en particulier, dans la fonction publique, qui aurait dû, à cet égard, se montrer exemplaire. C'est pourquoi il lui demande, afin que les déclarations de reconnaissance, de solidarité et de protection ne soient pas que des facéties, de bien vouloir veiller à ce que soit publiés, dans les meilleurs délais, les décrets d'application de la loi du 26 mai 2008 relative aux emplois réservés pour les enfants de harkis, dans les trois fonctions publiques : État, territoriale et hospitalière. 

Texte de la REPONSE : 

Le 5 décembre 2007, le Président de la République a indiqué sa volonté de donner aux enfants des anciens harkis une priorité pour une meilleure insertion professionnelle. À cet effet il a demandé au Gouvernement de mobiliser tous les moyens permettant de mettre en oeuvre une politique de formation, une politique individualisée d'aide à l'emploi, une politique particulière d'accès à la fonction publique, afin d'amener le pourcentage des enfants de harkis au niveau d'emploi constaté pour l'ensemble de la population dans le département de résidence au 31 décembre 2009. À cet effet, des mesures en faveur de l'emploi des enfants de harkis ont été mises en oeuvre sur l'ensemble du territoire par la mission interministérielle aux rapatriés. Elles permettent d'y accéder sur le seul critère de la qualité d'enfant d'ancien supplétif, à l'exclusion de tout autre, que ce soit dans le secteur privé (plan Espoir Banlieue, NACRE pour la création d'entreprise) ou le secteur aidé public. Pour ce qui concerne les emplois réservés dans les trois fonctions publiques, le décret d'application de la loi du 26 mai 2008 a été signé le 5 juin 2009 et publié au Journal officiel le 7 juin 2009. Sans attendre cette publication, le ministère de la défense a préparé la mise en oeuvre du dispositif pour lequel les services départementaux de l'Office national des anciens combattants recevront les candidats éligibles en première catégorie, dont les enfants de harkis. Ce dispositif sera opérationnel très rapidement et les premiers résultats sont attendus pour le dernier trimestre de cette année. Lors de nombreux déplacements (plus de 85 à ce jour) dans les départements, ce plan global pour l'emploi a été présenté par la mission interministérielle aux rapatriés, laquelle assure un suivi rigoureux de sa mise en oeuvre et de ses résultats. Nécessitant une large mobilisation de tous les acteurs, le plan est piloté par les préfets, avec l'appui des antennes Pôle emploi, de l'Office national des anciens combattants, de la direction départementale de l'emploi et de la formation professionnelle, des maisons de l'emploi et des missions locales. Un « passeport professionnel », spécialement créé, donne accès à un suivi particulier du demandeur d'emploi. La mission interministérielle aux rapatriés effectue par ailleurs des démarches systématiques auprès des entreprises signataires de la charte de la diversité ou du plan Espoir Banlieue, qui donneront lieu à des partenariats en vue d'un accueil privilégié des enfants d'anciens supplétifs. Des conventions ont également été signées avec l'Institut du mécénat de solidarité (IMS) et la fondation FACE. De même des partenariats sont en cours avec les syndicats professionnels oeuvrant dans le domaine des métiers à forte demande de main-d'oeuvre, tels ceux relevant de la santé, l'aide à la personne et la sécurité. Un accès à 150 places en internat dans les écoles de l'armée, pour les enfants de supplétifs boursiers, et des coopérations ont été mis en place pour intégrer les enfants de harkis dans les cadets de la République. Par ailleurs, des actions ou des aides particulières à la formation initiale ou professionnelle sont également mises en oeuvre avec l'Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA), l'ACSE et les écoles de l'ONAC. À ce jour, sur 8 200 enfants de harkis qui se sont fait connaître des services des rapatriés des préfectures, 5 000 ont accepté d'entrer dans le dispositif d'accompagnement renforcé qui leur est proposé, et 1 400 ont, à ce jour, trouvé ou retrouvé un emploi ou sont en formation qualifiante. 

 

QUE DIRE DU RESULTAT, EST-ELLE A LA HAUTEUR DES PROMESSES ? SOIT 17% ET ENCORE TROUVE OU RETROUVE OU SONT EN FORMATION DONC LE TAUX POURRAIT ETRE EN DESSOUS DES 5%.

 

A VOUS DE JUGER.

Commenter cet article

naima 01/11/2009 18:35


Je m'en doutais on est tous dans la même galère, dans le privée on ne veut pas de nous et dans le public non plus.



said 30/10/2009 16:32


bonjour naima et à toutes et tous.pour moi aussi et étant inscris comme candidat potentiel,c'est le vide spatial et mème inter-sidéral!je crois que tout ceci est une coquille vide et surtout
foutage de gueule!comme 47 ans que cela dure.amitié fraternel.said


Le petit harki 01/11/2009 13:35

Nous faisons une étude plus appronfondie sur sujet. Effectivement, la crise n'arrange pas les enfants de harkis dans l'obtention d'un travail et qui de plus dans la fonction publique. Récemment Hamed B. Après 33 ans de travail se retrouve aujourd'hui sans emploi, un crédit en cours, âgé de 51 ans, il se sent usé et abandonné. Belkacem C. 55 ans va perdre son emploi a la fin de l'année. En effet, son entreprise a décidé de fermer le site. Un site bâti sous l'ancien camp de harkis, et il n'est pas le seul dans ce cas, car d'autres enfants de harkis travaillent aussi dans cette entreprise, plus jeune, plus vulnérable, l'avenir s'annonce plus que difficile. Oui, si le plan emploi harki n'est que de la poudre aux yeux, alors, il faudra en tirer toutes les consequances. Le petit harki en direct de Bayonne, réponse par Iphone.

naima 26/10/2009 13:04


Salut étant moi même inscrite à ce programme à ce jour je n'ai reçu aucune proposition d'emploi de qui que ce soit donc si les 1400 personnes qui ont retrouvés un emploi ou formation veulent bien
se manifester.

Car entre les chiffres et la réalité le résultat n'est pas le même.