Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Emmanuel Macron représente-il une chance pour les Harkis ?

Les Harkis avaient dû attendre 2012 pour que le président Sarkozy reconnaisse la « responsabilité » de la France dans « l'abandon », quelques jours avant sa défaite à l'élection présidentielle. En septembre 2016, le président Hollande avait formellement reconnu « les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis ».

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Emmanuel Macron peut-il « réconcilier les mémoires » de la guerre d’Algérie ?

*******************************************************

Veuillez trouver ci-après une pétition. Signez la pétition

Publié par Le petit harki

Bayrou doit prochainement recevoir des associations de harkis

Messieurs,
 
Vous avez souhaité attirer mon attention sur votre demande de rendez-vous avec François BAYROU, et je vous en remercie.
 
Sachez que s'il n'a pas encore pu vous recevoir, il a toutefois été à la rencontre de membres de vos associations lors de son déplacement à Perpignan au début de la campagne présidentielle. Il a tenu une conférence de presse après avoir passé deux heures avec les représentants des Harkis.
 

Soyez assuré de son attachement sincère et ancien à la communauté harkie, dont il sait avec quel dévouement elle s’est battue pour la France et ses valeurs.

 

Il connaît les difficultés éprouvantes auxquelles vous êtes quotidiennement confrontés : les discriminations au travail, pour le logement, dans les loisirs et la vie sociale. François Bayrou considère qu’il est du devoir de notre pays d’accomplir enfin notre devoir de mémoire, de dire notre reconnaissance et de réparer un dommage dramatique de notre histoire nationale causé à celles et ceux qui avaient choisi de défendre la cause de la France et de conserver la nationalité française en Algérie.

 

Depuis plus de quatre décennies, aucune loi n’a vraiment résolu ce problème douloureux. Bien plus, aujourd’hui encore, une majorité de Français ignore l’histoire de la communauté harkie. Il est donc prêt à prendre, dès qu’il sera élu, des mesures complètes et concrètes pour régler la question d’une indemnisation digne car il n’est pas juste que les Harkis n’aient pas eu les mêmes indemnisations que les rapatriés et supprimer toute discrimination.

 

François Bayrou est favorable à la création d’un institut pour l’identité et la mémoire des Harkis, afin de les aider à être fiers de votre mémoire.

 

Il veut aussi renforcer la lutte contre les discriminations et contre l’islamophobie, en favorisant la création de lieux de prière, en contrôlant la formation des imams et en autorisant la création de carrés musulmans dans les cimetières.

 

Enfin, nous entendons mettre en place une commission qui vous aide à régler les problèmes concrets qui se posent en matière administrative.

 

Nous savons à quel point la question de la libre circulation des Harkis en Algérie est douloureuse. Des personnes âgées, parfois malades, veulent se rendre sur le tombeau de leurs parents, et ne parviennent pas à obtenir de visa pour visite familiale. François BAYROU s’est donc engagé à engager des négociations avec le gouvernement algérien sur ce sujet. Un dialogue politique entre les deux Etats algérien et français mené sur des bases claires, respectueuses de la dignité de nos deux nations va également dans ce sens. La France doit aider l’Algérie à aborder cette question avec sérénité, sans rancune. Nos deux pays ont intérêt à progresser ensemble vers la prise en compte de notre passé commun.

 

Soyez assuré de notre soutien à votre communauté, et de notre volonté de faire en sorte que tous ses membres se sentent enfin des citoyens français à part entière.

 

Je vous prie de croire, Messieurs, en l'expression de ma considération distinguée.

 

Anne-Marie COMPARINI, Députée du Rhône

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article