Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Emmanuel Macron représente-il une chance pour les Harkis ?

Les Harkis avaient dû attendre 2012 pour que le président Sarkozy reconnaisse la « responsabilité » de la France dans « l'abandon », quelques jours avant sa défaite à l'élection présidentielle. En septembre 2016, le président Hollande avait formellement reconnu « les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis ».

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Emmanuel Macron peut-il « réconcilier les mémoires » de la guerre d’Algérie ?

*******************************************************

Veuillez trouver ci-après une pétition. Signez la pétition

Publié par Smail Boufhal

Indignation sur les propos de Pierre Lelouche et les Harkis...

Générations Mémoire Harkis réagit énergiquement contre deux nouvelles attaques proférées à l’encontre des anciens Harkis et leurs descendants, d’abord dans un premier article http://www.marianne2007.info/Bayrou-le-saut-de-la-mort_a1340.html, daté du mercredi 9 mai 2007, intitulé " le saut de la mort " sous la signature de monsieur Nicolas Domenach, directeur adjoint de l’hebdomadaire Marianne.

Evoquant de nouveau les députés UDF qui ont rejoint les rangs de l’UMP, cet article démontre : " …pour François Bayrou, la désertion de ses " bédouins " transformés en harkis de l'UMP est un coup dur. Il les avait baptisés bédouins parce que ceux-là, précisément, avaient montré plus de caractère que les autres en 2002, et ne l'avaient pas trahi... "

Puis, dans un second article http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20070510.OBS6495/

daté du jeudi 10 mai 2007 intitulé " les " Traîtres " de la présidentielle " sous la signature de monsieur Jean-Marcel Bouguereau rédacteur en chef au Nouvel Observateur et éditorialiste à la République des Pyrénées évoque toujours les députés UDF qui ont rejoint les rangs de l’UMP et renchérit lui aussi : " … Bayrou qui, lui, peut espérer être élu, même face à un UMP, mise sur 2012. Mais eux ne peuvent pas attendre. Alors, fini de jouer ! Ils préfèrent être les harkis d’une UMP qui n’a eu de cesse de plumer la volaille centriste plutôt que les compagnons d’une aventure incertaine… "

Quelle définition donner alors à ces démonstrations " transformés en harkis de l'UMP … " et " être les harkis d’une UMP …" si ce n’est un sens dégradant, méprisant, diffamant !

Ces allégations injurient la mémoire, l’honneur des anciens Harkis et leurs descendants. Les propos ont été probablement emprunté à la déclaration faite par monsieur Pierre LELLOUCHE, délégué général de l’UMP le 24 avril dernier sur la chaîne France 2, puis repris dans un article de l’agence Reuters et de l’Express :

"M. Bayrou fera ce qu'il voudra. (...) En revanche, les députés qui vont nous rejoindre auront leur place. Ce ne seront pas des harkis ou des chaouch de la majorité présidentielle. Ils seront soutenus au moment des législatives. Ceux qui se mettront contre Nicolas Sarkozy en tireront les conséquences", a résumé le député UMP de Paris Pierre Lellouche.

Nous constatons avec consternation que les anciens Harkis et leurs descendants sont de nouveau bafoués et méprisés dans des échanges d’expression qui leur sont complètement étrangers.

Nous avions exprimé des craintes dans un précédent communiqué contre la banalisation de ces propos : " Générations Mémoire Harkis ne peut laisser passer de telles dérives du langage qui consistent à imprégner l’opinion publique que les anciens Harkis et leurs descendants sont voués à être des éternels " sous citoyens restés des supplétifs à jamais " comme à l’époque coloniale ". http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-30687841@7-40,0.html

En l’espace de moins de quinze jours, nos craintes se révèlent fondées !

La " liberté d’expression " si chèrement acquise, et qui reste l’un des socles de nos démocraties perd son sens avec de telles utilisations abusives par des personnes peu scrupuleuses de leur " Pouvoir ", se croyant être au dessus de tout citoyen ou contrôle démocratique !

L’honneur, la mémoire des anciens Harkis et de leurs descendants ne sauraient être jetés en pâture en permanence, avec de telles associations d’idées, liées à faire de cette composante de la communauté des citoyens de seconde zone ! Ces illustres personnages insinuent-ils ainsi de nous cantonner dans un statut de sous citoyen, synonyme de " collaboration " !

Toute l’histoire de la présence française en Algérie n’a connu que des situations similaires, où l’emblème républicain de Liberté, Egalité, Fraternité n’a-t-il été jamais été partagé équitablement aux " indigènes " se souvient-on!

Le territoire français est constitué d’une mosaïque de communautés, serait-il concevable de stigmatiser l’une d’entre elles, (qu’elle soit d’origine A…, B…, C…, J…, R…, G…, etc …) dans les mêmes termes que nous l’avons été ?

Le pouvoir d’expression, la liberté de publier dans un média ne donnent pas pour autant un permis à insulter la mémoire, l’honneur de ces diverses communautés dont la nôtre, qui font la Communauté nationale.

 En conséquence, Générations Mémoire Harkis considèrent que ces nouvelles expressions sont aussi outrageantes et se réserve tous les droits de poursuite y compris judiciaires afin que de telles insinuations ne se reproduisent plus.

Le Président, Smaïl BOUFHAL

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article