Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par Afid de Pithiviers

Mesdames, Messieurs de la politique, droite, centre ou gauche....
Je demande au responsable politique de notre pays, de créer une mission d'information sur la situation économique et sociale des harkis et de leurs enfants. Ce dossier doit faire l’objet d’un suivi avec suffisamment d'attention par la commission des finances et par le biais du rapport spécial consacré aux crédits des rapatriés.

Une analyse montre bien aujourd’hui, après 44 ans, à quel point la situation des harkis est méconnue en France. A l'heure où les assemblées parlementaires reconnaissent la "guerre" d'Algérie et le statut d'anciens combattants à ceux qui y ont combattu, il est également temps de se souvenir de ces hommes et de ces femmes qui ont choisi la France, mai envers lesquels elle s'est montrée ingrate. La République doit reconnaître solennellement leur situation. Elle doit aussi aujourd'hui réparer le préjudice matérielle qu'ils ont subi.
La France doit accomplir un certain nombre de gestes. Il est nécessaire de dresser un bilan général de l'ensemble des mesures prises en faveur de la communauté harkie depuis son arrivée en métropole, et notamment des mesures socio-économiques. Un débat doit être organisé au Parlement dès cet été pour que la représentation nationale puisse avoir l'occasion de s'exprimer et de manifester sa reconnaissance envers la communauté harkie, et plus particulièrement leurs enfants.
De faibles sommes d'argent auraient été accordées aux harkis : 33 millions d’euros en 1987,  38 millions d’euros en 1994 et 32 millions d’euros en 1999 et enfin 7,3 millions d’euros en 2005. La communauté ne semble cependant pas en avoir bénéficié pleinement. Il est donc nécessaire de savoir ce qu'est devenu cet argent. Un audit doit être réalisé.
Surtout, il s'agit aujourd'hui de s'attacher à la question de l'intégration des deuxième et troisième générations. Ces générations ont connu en effet de nombreuses difficultés dans le système scolaire. Ces difficultés se poursuivent lors de la recherche d'un emploi. Un grand nombre des harkis de deuxième et troisième générations sont au chômage. Ils ne seront véritablement intégrés que lorsque leur taux de chômage ne sera plus différent de la moyenne nationale.
La communauté harkie, laissée à l'écart de la communauté nationale, doit être désormais associée aux mesures prises pour assurer une meilleure intégration de ses membres dans notre société. Des associations stables et représentatives, existant depuis plusieurs années, pourraient être utilement consultées et permettraient de faire le point sur les discriminations dont souffrent les harkis, et plus particulièrement les enfants de harkis, dans leur vie quotidienne. Tels sont les motifs pour lesquels il vous est demandé, Mesdames, Messieurs de la politique de bien vouloir apporter  pour la présente proposition de loi durant cette année.


Commenter cet article

aziz 20/06/2007 16:12

Eh oui, on va pouvoir travailler, on connait le nouveau secrétaire d'état aux anciens combattants, Monsieur Alain Marleix, dommage ils ont oublié de nommer un secrétaire aux rapatriés comme l'avait promis Monsieur Sarkozy, comme d'hab on fera avec....