Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par L'équipe Mon Harki.com

Harkis, que devient la fondation !!!

 

Ma question s'adresse à M. le Président de la République Nicolas Sarkozy. J'y associe tous les membres du bureau.

 

Monsieur le Président de la République, la loi du 23 février 2005 portant reconnaissance de la nation en faveur des rapatriés prévoyait, dans son article 3, la création d'une fondation pour la mémoire de la guerre d'Algérie, des combats du Maroc et de la Tunisie.

 

Quand n’est-il aujourd’hui et qu’elle a été sa production depuis sa mise en place ?

 

Le Président de la République sera-t-il présent lors de l’hommage aux harkis le 25 septembre 2011 ?

 

La guerre d'Algérie demeure aujourd'hui au cœur du devoir de mémoire, qui doit être pris en compte dans sa globalité, dans sa richesse, dans sa diversité, mais aussi dans sa complexité.

 

Le 50ème anniversaire arrive à grand pas. Cette fondation ne doit être ni politicienne ni partisane et, surtout, elle ne doit être l'otage de personne. Mais il doit être le partage des mémoires donc son objet est de collecter, d'écouter et de conserver tous les matériaux relatifs à la mémoire de ce conflit.

 

Néanmoins des interrogations demeurent, les anciens harkis disparaissent et forcement les témoignages avec. Au-delà de la composition de cette fondation ou nous étions étonnés qu’aucun membre de notre communauté y siégée, nous relançons ce jour ce dossier et demandons un état des avancées sur le devoir de mémoire.

 

Monsieur le Président de la République, la réconciliation de mémoire ne peut passer que par un devoir de vérité et ce devoir de vérité doit être partagé par tous.

 

C'est une fondation de mémoire, qui de ce qui a été dit n’est pas chargée d'écrire l'histoire de la guerre d'Algérie mais bien au contraire être un lieu où chacun pourra venir déposer sa part de mémoire.

 

Je pense qu'il est temps de parler librement, dans un devoir de vérité, pour transmettre à nos jeunes l'histoire de cette période. A conditions, d’avoir accès à ce qui a été dit et naturellement à ce qui a été écrit.

Commenter cet article

Michel 16/08/2011 22:08



Bonsoir,


Je viens de lire les différentes réactions. Je suis d'accord avec certains d'entre vous.


Mais moi, je ne crois quand l'action du Comité Harkis et Vérité.


J'ai vu l'avocat qui s'occupe du dossier de ma mère à Reims pour qu'elle est ses droits avec les lois des harkis. Il m'a dit que cette association faisait un travail formidable. Venant d'un
avocat, j'ai mesuré ce qu'est devenu cette association.


Elle parle peu mais elle fait avancé à grands pas notre situation. Ma mère s'est toujours vu réfuser les droits de harkis de notre défunt père par la MIR. Maintenant, elle va pouvoir les obtenir
grâce au travail de ce comité.


ça c'est bien venant d'une association !


Je pense que notre salut passera par la Justice. les politiques, je n'y crois plus depuis longtemps. Surtout avec les harkis !!!


Michel à Paris



dahbia 19/07/2011 03:18



Bonjour Harki le patriote,


Peut-être à cause de ceci.


A force de se dire "apolitiques", les présidents d'associations de harkis mettent en marge la communauté... Ce mot, que j'ai trop souvent entendu dans leur bouche, nous condamne à une forme
d'errance permanente au sein du système, n'ayant aucun poids électoral clairement établi.



Je viens de lire encore sur "wikio" dans le "midi libre" qu'un président d'association de harkis , "ne fait pas de politique", mais travaille seulement à la défense et à la promotion des harkis
et de leur descendance"... bien lui fasse, c'est tout à son honneur, mais il faut comprendre que les "politiques", clés de voûte du système, ne font pas dans les bons sentiments, et que dans le
rapport de force qui nous positionne face à eux, notre seule arme, ce sont nos suffrages, et ce n'est pas en se proclamant "apolitiques" que l'on va motiver les décisionnaires en notre faveur.



Il faut être pragmatique pour générer des résultats... tant que le poids de la communauté ne prétendra pas "peser dans la balance" des différents suffrages régionaux et nationaux, nous resterons
la dernière roue du carrosse, les "bouche-trous" de service.



Que des présidents d'associations se déclarent "apolitiques" à titre personnel, tout le monde s'en fout... mais là où le bât blesse, c'est quand l'amalgame peut se faire avec les membres des
associations au sens large, voire les harkis au sens communautaire.


Qu'ils n'oublient pas que l'on venait chercher nos parents en taxis pour les conduire dans les bureaux de vote !!! à part ça on attendait d'eux "qu'ils ne fassent pas de politique" !!!... dans le
domaine de l'absurde, on a rarement connu mieux.


Apprendre à gérer la politique au lieu de la subir fera notre force demain... à condition d'en être capables.



Alors il est peut-être temps de changer le fusil associatif d'épaule, d'en régler la hausse, et de "cadrer" les "politiques" en leur donnant le choix entre "la carotte et le bâton" comme ils
l'ont toujours fait avec nous...


 
Notre communauté n'est pas un club de quartier. Notre poids électoral peut influer sur une élection... fût-elle nationale.



Arrêtons de nous prendre des claques en nous positionnant comme des niais...



La "reconnaissance", c'est comme la "liberté" on y accède par la conquête... pas par la prière.



dahbia 19/07/2011 03:11



Bonjour Harki patriote,


Peut-être à cause de ceci 


A force de se dire "apolitiques", les présidents d'associations de harkis mettent en marge la communauté... Ce mot, que j'ai trop souvent entendu dans leur bouche, nous condamne à une forme
d'errance permanente au sein du système, n'ayant aucun poids électoral clairement établi.
Je viens de lire encore sur "wikio" dans le "midi libre" qu'un président d'association harkis, "ne fait pas de politique", mais travaille seulement à la défense et à la promotion des harkis
et de leur descendance"... bien lui fasse, c'est tout à son honneur, mais il faut comprendre que les "politiques", clés de voûte du système, ne font pas dans les bons sentiments, et que dans le
rapport de force qui nous positionne face à eux, notre seule arme, ce sont nos suffrages, et ce n'est pas en se proclamant "apolitiques" que l'on va motiver les décisionnaires en notre
faveur.
Il faut être pragmatique pour générer des résultats... tant que le poids de la communauté ne prétendra pas "peser dans la balance" des différents suffrages régionaux et nationaux, nous resterons
la dernière roue du carrosse, les "bouche-trous" de service.
Que des présidents d'associations se déclarent "apolitiques" à titre personnel, tout le monde s'en fout... mais là où le bât blesse, c'est quand l'amalgame peut se faire avec les membres des
associations au sens large, voire les harkis au sens communautaire.


Qu'ils n'oublient pas que l'on venait chercher nos parents en taxis pour les conduire dans les bureaux de vote !!! à part ça on attendait d'eux "qu'ils ne fassent pas de politique" !!!... dans le
domaine de l'absurde, on a rarement connu mieux.


Apprendre à gérer la politique au lieu de la subir fera notre force demain... à condition d'en être capables.
Alors il est peut-être temps de changer le fusil associatif d'épaule, d'en régler la hausse, et de "cadrer" les "politiques" en leur donnant le choix entre "la carotte et le bâton" comme ils
l'ont toujours fait avec nous...
Notre communauté n'est pas un club de quartier. Notre poids électoral peut influer sur une élection... fût-elle nationale.
Arrêtons de nous prendre des claques en nous positionnant comme des niais...
La "reconnaissance", c'est comme la "liberté" on y accède par la conquête... pas par la prière.



Harki le Patriote 18/07/2011 22:18



Deux années de siting  devant l'Assemblée Nationale n'ont pas suffis . L a leçon mérite d’être retenue. Arrêtons de perdre notre temps. Toutes ces gréves de la faim ,toutes ces marches
improductives  ont découragé les membres de la communauté Harkie .Je crois que ceux qui voudrons marcher vont se retrouver bien seuls coupé du soutien des membres de la Communauté ,à cause
d'une mauvaise image laissée par certains qui ont mis leurs intérêts avant l’intérêt générale .Cela  a porté un préjudice énorme à notre combat pour la reconnaissance.Il y a encore ces
illuminés aussi qui préconisent un trie sélectif des Harkis ,en privilégiant  ceux qui sont dans le besoin ou ceux qui ont la double Nationalité .Dans la logique  ,ceux qui doivent
bénéficier des aides ou de la reconnaissance ,ce serait que ceux qui sont restés fidèles à la Françe de 1962 à aujourd’hui hui ,avec une seule Nationalité (la Française.cette ségrégation est une
atteinte grave à la devise Républicaine d'Egalité dans le devoir accompli en tant que Harki et dans la souffrance endurée par tous lors du rapatriement ,et dans la vie dans les camps insalubres.



A qui le Tour ? 15/07/2011 18:24



Oyé Oyé ! la marche pour les uns et la manif pour les autres et n'oubliez pas les beni oui oui de services. Si une marche du sud pour aller sur Paris n'oubliez pas de passer par Orléans et si
manif il y a sur Paris le 25 n'oubliez pas d'appeler Orléans car nous sommes prêts. Si aucune des deux ne se fait alors on est prêt pour porter plainte auprès de la cour européenne.