Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par L'équipe Mon Harki.com

Nous produisons ci-dessous un article paru dans liberation. Par SERGE CAREL Ancien harki Moi, Serge Carel, ancien harki, j’ai servi l’armée française de 1957 à 1962 en Algérie, témoignant par cet engagement d’une tradition familiale très ancienne aux côtés de la France. Je m’exprime aujourd’hui ici sous mon nom français, que j’ai adopté en arrivant en France il y a bientôt un demi-siècle. Si je ne peux pas donner mon nom algérien, c’est pour protéger ma famille restée en Algérie. C’est avec mon nom français que j’ai été décoré de la Légion d’honneur en 2007. A la fin de la guerre, alors que je me trouvais dans une caserne française en Kabylie, j’ai vu mes officiers et compagnons d’armes français quitter le pays en me laissant sciemment sur place. Abandonné en Algérie, j’ai été emprisonné et torturé par ceux que j’avais combattus au nom de la France, avec des instruments de torture laissés sur place par l’armée française. J’ai réussi à fuir en France en août 1964. Je suis arrivé le visage tuméfié, les yeux et la bouche couverts de pus. Refusé par les services sociaux, j’ai dû vivre pendant plusieurs semaines dans un asile pour clochards, «le château des rentiers», dans le XIIIe arrondissement de Paris. Depuis cinquante ans, mes anciens camarades harkis et moi-même attendons un geste symbolique de l’Etat français, qui reconnaîtrait enfin sa responsabilité dans notre abandon et dans les souffrances qui s’en suivirent. Cette démarche de reconnaissance, Jacques Chirac l’avait esquissée le 25 septembre 2001 en déclarant à propos de nos tragédies de l’été 1962 : «La France, en quittant le sol algérien, n’a pas su les empêcher. Elle n’a pas su sauver ses enfants.» Pas su ou pas voulu ? Pour Pierre Vidal-Naquet, la République n’a pas voulu : «Des ordres ont été donnés pour éviter un afflux que l’économie française était pourtant en état de supporter.» Deux ans plus tard, cette date du 25 septembre était retenue comme Journée nationale d’hommage aux harkis. Mais qu’est-ce qu’un hommage sans reconnaissance officielle ? Le 31 mars 2007, recevant des harkis à son QG de campagne à Paris, le candidat Sarkozy a solennellement déclaré : «Si je suis élu, je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacre des harkis et d’autres milliers de musulmans français qui lui avaient fait confiance. Afin que l’oubli ne les assassine pas une nouvelle fois.» Ce dimanche 25 septembre 2011 aurait été la dernière occasion pour Sarkozy de tenir sa promesse. Il ne le fera pas. Au lieu de cela, le Président s’apprête à nous offrir un lot de consolation en procédant à une énième distribution de médailles. Or, de ces médailles, nous en sommes repus ! Moi-même, décoré de la Légion d’honneur il y a quatre ans, je déclare solennellement que je remets aujourd’hui cette médaille à la disposition de la République, aussi longtemps que l’Etat français n’aura pas reconnu sa responsabilité dans la tragédie vécue par les harkis.

Commenter cet article

tom 23/09/2011 21:48



Bravo Monsieur Serge CAREL , tous les Harkis devraient suivre votre exemple en remettant à la République leurs médailles.Je salut votre dignité et votre courage.La reconnaissance a une
signification autrement plus importante que ces médailles ,que l'on attribue à n'importe qui aujourd'hui.