Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par L'équipe Mon Harki.com

 

La mission Anciens combattants, mémoire et liens avec la Nation a auditionné M. Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants sur le projet de loi de finances pour 2013.

 

Suite à son audition, il faut croire que le projet de loi de finances pour 2013 marque une volonté, qui s'inscrit dans le dialogue et la concertation, de redresser les comptes publics et d'assainir les finances publiques tout en engageant une politique active de justice sociale.

 

Un budget en diminution de 2,4 % par rapport à 2012, une économie de 73 millions d'euros. Mais, si le budget avait été proportionnelle à la baisse du nombre d'anciens combattants, elle aurait été de 4,4 %, soit 133 millions d'euros. Donc, 40 millions d'euros ont été préservés pour renforcer les politiques à l'égard du monde combattant.

 

Ce budget permet de continuer à répondre au souci de reconnaissance du monde combattant. Effectivement, mais pour qui ?

 

A croire l'audition, la priorité est donnée à la jeunesse, à la politique en faveur des harkis et des rapatriés. Quelle différence entre un harki et un rapatrié ?Les harkis ne sont-ils pas des rapatriés.

 

Ce budget parle de l'aide différentielle au conjoint survivant en faveur des anciens combattants et de leurs familles. Créée en 2007 pour un montant de 500 euros, elle a été portée en plusieurs étapes à 900 euros au 1er avril dernier. Combien de familles de harkis sont concernées ?

 

Cette aide est distribuée par l'Onac, ce dernier est destiné aux ressortissants de la défense et au grand public afin de faciliter leurs différentes démarches : obtention de la carte du combattant, organisation de cérémonies... Le conseil d'administration est constitué par un nombre bien défini de représentants des différentes catégories d'anciens combattants et de l'administration. Malheureusement, le conseil d'administration ne reflète pas la diversité nécessaire car très peu de représentants d'associations de harkis y siègent.

 

Nous pensons, qu'il faut être prudent sur ce point. Il faudrait travailler sur une intégration de représentants de harkis au sein de ce conseil. Aujourd'hui, ce n'est pas acceptable et nous ferons, à l'avenir, preuve de plus de réactivité sur ce sujet.

 

Nous rappelons, l’article 67 de la loi du 30 décembre 2002 qui prévoit le versement d’une allocation de reconnaissance aux conjoints ou ex-conjoints survivants non remariés des anciens harkis, dont les conditions d'attribution sont liés à l'âge (60 ans). Aujourd'hui, des veuves sont en attente du versement au prétexte qu’elles n’ont pas 60 ans, malgré des enfants scolarisés et un niveau de revenu qui ne leur permet pas de les éduquer décemment. Ont-elles droit à l'aide différentielle ?

 

En ce qui concerne la guerre d'Algérie, plusieurs questions se posent. Nous sommes très attentif à ce dossier. Lors de cet audition, M. Kader Arif a rappelé le message de François Hollande. Il a rappelé, le traitement subi par les harkis et les rapatriés qui pour lui est une question qui nous abime collectivement, c'est un point douloureux pour chacun d'entre nous.

 

D'après M. Arif, beaucoup de choses ont déjà été faites, mais quelques améliorations peuvent être apportées. C'est bien là où nous ne sommes pas d'accord, Beaucoup de choses ont été dites mais chacun a vécu différemment ces longues listes des circulaires publiées en matière de politique en faveur des harkis, comme s’ils ne méritent que de simples circulaires qui sont, interprétables à volonté et applicables selon le bon vouloir de l'administration. Les prétendues circulaires pour les enfants de harkis n’est rien d’autre que de la poudre aux yeux, un effet d’affichage pour s’attirer leur sympathie et leurs voix qui sont servies depuis des années sans aucun résultat.

 

M. Arif, vous avez raison de ne pas souhaiter que la politique spécifique en direction des harkis et des rapatriés, qui est l'accumulation de plusieurs séries de mesures, s'éloigne trop du droit commun.

Car les mesures spécifiques en faveur de l’emploi, elles ont fait la preuve de leur inefficacité de par le passé, et desservent les enfants de harkis en en faisant d'eux des privilégiés.

 

Vous dites, qu'il faut évidemment préserver l'existant, afin que ceux-ci doivent être développés et pourrait être assurée par le directeur départemental de l'Onac. Nous, nous vous proposons, que les associations de harkis soient pleinement associés et participer activement aux instances décisionnelles. être des interlocuteurs privilégiés auprès des préfets pour l’application des politiques en direction des harkis.

 

Par contre, nous sommes d'accord pour revoir la mission interministérielle aux rapatriés, ainsi que ses priorités. Aujourd’hui les faits nous donnent raison puisque rien d’essentiel n’est sorti de cette instance. Il en va de même de la fondation pour la mémoire de la guerre d'Algérie, des combats du Maroc et de Tunisie de respecter une certaine éthique pour prioriser sa diversité et sa pluralité pour réellement concrétiser cette idée de partager la mémoire.

 

Enfin, nous souhaitons, M. Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants que les politiques en direction des harkis ne soient pas éparpillées dans divers ministères et conduites par différents services. Il en résulte un manque de visibilité, de lisibilité, d’efficacité et un gaspillage de moyens. Dans un souci d’efficacité et d’économie, un regroupement, dans votre ministère, des attributions relatives aux harkis, aurait un sens pour mettre en œuvre les politiques de l'État en faveur des harkis.

 

En tout cas, si vous souhaitez donner les moyens de vos ambitions, nous avons des suggestions, permettre à des enfants de harkis d’accéder à des postes à responsabilités et les intégrer à divers ministère, à l'Élysée, au conseil d’administration de la Fondation, au conseil d’administration de l’Onac (en l’absence de nos parents trop âgés ou moins nombreux), au Ces et Cesr, au conseil d’administration de l’Acsé... privilégier la promotion des enfants de harkis en mettant en avant certains d’entre eux, qui peuvent servir d’exemples positifs, afin de rétablir l’égalité des chances dont ils ont été privés à l’origine.

 

En revanche, vous nous aviez recommandé de faire des priorités, et nous sommes d’accord avec vous. S'il fallait ne retenir qu’une seule revendication, de mettre en avant la reconnaissance de la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacre des harkis ainsi que dans les conditions d’accueil des rescapés et l’échec de leur intégration dans la communauté nationale.

Commenter cet article

Leonardo 25/03/2013 15:15


Je ne vois pas pourquoi pourquoi Kader Arif a été inaugurer avec la FNACA la loi du 19 mars en Corse. Si on se rappelle que la naissance de la lutte pour l'Indépendance du Peuple Corse est née à
Aleria en 1975 en prenant la cave d'un viticulteur pieds noirs à qui l'Etat avait donné des terres Corses en compensation. Quel double jeux cherche à jouer Kader Arif au gouvernement celui de
Mitterand sous Vichy qui défendait les prisonniers de guerre et qui a rejoints la Résistance à la Libération. La France va t elle recommencer à vivre ses heures les plus sombres? Pourquoi garde t
il la date du 5 décembre, est ce diviser pour mieux régner?
Alors je dis oui
Les corses ne comprennent pas qu'un immigré est mille fois mieux traité qu'un corse eux qui ont donnés deux empereurs!
Oui, la France est le seul pays au monde qui a fait des Droits de l'Homme son fond de commerce!
Oui , les Corses sont racistes, xenophobes, et homophobes et n'aiment pas que les associations comme sos racisme, le mrap et consort qui se font passer pour des victimes portent plainte au
détriment d'autrui!


Corse souvent conquises, jamais soumise!

philippe 25/03/2013 10:48


Kader Arif Maitre de la Cause Commune?

toto 15/01/2013 21:24


Bonsoir à tous les internâutes,


A quoi jouent la France, et l'Algérie?


Durant sa visite en Algérie, François Hollande à qui M. Bouteflika a déroulé le tapis rouge a eu tout le loisir de se mettre en évidence, devant un Président Algérien médiatique ment absent.


On a dit que la France avait besoin économiquement de l'Algérie, mais on oublie de dire que l'Algérie qui est un état rentier, aurait besoin du savoir faire Français pour diversifier son tissus
économie.


Voilà, maintenant la France qui s'implique ouvertement dans le conflit Malien, qui se trouve aux portes de l'Algérie.


Apparemment, l'Algérie était contre toute intervention de forces étrangères au Sahel.Elle voulait privilégier la négociation par le dialogue, pour résoudre ce conflit.


Suite à cette intervention, la diplomatie Algérienne est restée muette, et voilà que M. Laurent Fabius nous apprend que l'Algérie à ouvert son espace aérien en soutien aux avions de combats
Français, pour aller bombarder les djihadistes au Mali.


Cette infos balancé par M. Fabius, constitue t'elle une pression supllémentaire envers l'Algérie?


On est en droit de se poser des questions sur cette évolution de la politique de la diplomatie Algérienne, et de ce retournement de situation.


l'Algérie qui a deux discours, celui qu'elle tient à son peuple, et celui qu'elle met en oeuvre en coulisse, deux discours contradictoires.


La France a t elle eu des renseignements sur la manipulation de ces islamistes radicaux.


Quelle pression la France a t elle utilisé à l'encontre de l'Algérie.


La mollesse de la réaction de l'Algérie à ce sujet m'intrigue, que craint l'Algérie, qui d'habitude est prompt à réagir contre toute base étrangère au Sahel.


Un diplomate Africain a accusé la Mauritanie, et l'Algérie de vouloir exporter le terrorisme en Afrique?

tom 14/01/2013 17:21


Bonjour à tous, et toutes,


Il faut qu'il ai des enfants de Harkis compétents,et capables de travailler, et surtout de répondre objectivement aux attentes  en matière  d'emplois, et ceci pour une meilleur
'intégration économiques et sociales d'une grande majorité d'enfants de Harkis laissés sur le bord de la route par la République.


 


Ces enfants n'ont pas besoin d'exemples à adorer, ou à contempler, ils ont besoin d'être guidés dans la recherche d'un emploi, former pour être mieux armer, pour arriver à dénicher un emploi,
pour sortir de la précarité et la misère sociale.


Il faut aider les associations à avoir  des structures capables de centraliser l'information donnée par l'administration, pour ensuite la diffusée auprès de la communauté Harkie .


Depuis 50 ans, l'administration n'a pas joué le jeu sur la transparence sur le plan de la communication de l'information vers des Harkis,une petite minorité en a bénéficier , c'est là que se
situe le noeud du problème .


Amicalement


 

patriote 14/01/2013 10:06


bonjour,


Pensez vous que l'état a suffisament de confiance pour employé des enfants de harkis à cette tache ?,je ne le pense pas ,sauf si celui ci, détient une carte du parti P.S.


La MIR n'a oppéré que pour le compte de sarko ,t'établir une liste noir,sécrete,ce fameux ressencement,quel fumisterie,une trahison prononcé pour ensuite nous nuire comme ils ont su le faire
jusqu'a présent.


La plus part d'entre nous, ne croit plus en cette gestion,fausse,trompeuse qui n'a rien apporté de positif sauf pour leur fin électorale,comme il doit leur etre difficile de se regarder dans une
glass...


Le débat dure depuis plus de 50 ans, voyez le résultat, vous connaissez les aides qu'ils opportent aux sans papiers et demandeurs d'asiles ,je peux vous dires qu'elles sont bien plus supérieurs
aux notres et ces chéres élus,politiques, continuent de nous narguer et de nous faires, la sourde oreille.quelle honte...


La solution restera dans les urnes,celle-ci, bien plus efficace, la médiocrité et le non savoir faire, nous faire garder espoir,c'est de nous renforcer dans le combat contre ces marchands
d'illusions,le dialogue d'égal à d'égal,n'a jamais existé,cette politique de soumission doit cesser car en manque de développement intellectuel qui nous empechera d'agir dans le temps.


Le vote extreme deviendra une soltution évidende si vous voulez que tout ce beau monde soit écarté du pouvoir,de l'état et de notre histoire qui n'ont pas fini de détruire comme ils ont toujours
su le faire.C'est une question de bon sens comme il est urgent d'obtenir réparation pour nos parents et familles et de ne jamais oublié  l'oeuvre entrepris à notre égard qui nous fais tant
de mal car ce n'est que le but de nous faire subir la ou nous sommes et ce que nous sommes.


Beaucoup de preuve ont été détruites à ce jours,par l'agent BACHY,que cache vraiment la MIR derriére ce silence révélateur.


Beaucoup se font tromper par ces effets d'annonces,vous remarquerez que chaque gouvernement n'en manque jamais et que cela fonctionne à coup sur,dans le soucie de vous faire oublier, le pourquoi
vous etes venu..