Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par L'équipe Mon Harki.com

 

Des parlementaires réagissent à nos revendications sur le 19 mars.

 

M. Christian Poncelet :

 

Madame, Monsieur,

 

J'ai pris connaissance du communiqué de presse signé par un nombre important d'associations. Je partage pour l'essentiel les arguments qui s'y trouvent développés, notamment la crainte du risque de diviser les Français et de raviver les passions. Je me référerai à vos arguments lors des débats qui auront lieu à ce sujet au Sénat.

 

Avec mes salutations les meilleures,

 

M. Bruno Gilles :

 

Messieurs,

 

 

Vous avez appelé mon attention sur la proposition de loi d'initiative socialiste préconisant le choix le 19 mars comme date officielle pour célébrer la fin de la guerre d'Algérie et honorer nos morts pour la France dans cette guerre.

 

Mon hostilité à un tel choix rejoint la vôtre, comme vous pourrez le constater à la lecture du communiqué que je vous transmets en annexe.

 

Je voterai, comme la plupart des sénateurs du groupe UMP, contre la proposition de loi car je ne peux adhérer au choix d'une date -- celle d'un cessez-le-feu non respecté-- qui deviendrait officielle pour célébrer les morts pour la France en Algérie. Avaliser un tel choix serait une honte pour notre pays car elle infligerait une blessure supplémentaire aux familles des victimes et notamment de tous ceux -Pieds noirs et Harkis- massacrés en nombre après le 19 mars 1962. Ce serait une nouvelle douleur pour les Harkis rapatriés que nous n'avons pas traités comme leur engagement dans nos rangs le supposait .

 

Veuillez agréer, Messieurs, l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

PJ : un communiqué

Ppl 19 mars Mémoire des Morts pour la France en Algérie
par Bruno Gilles

Commenter cet article

toto 20/10/2012 10:24


Bonjour à tous ,


Ce geste de reconnaissance du massacre du 17 octobre 1961 des Algériens à Paris par François HOLLANDE est inquiétant.


Cette culpabilité permanente qui sort du contexte de la réalité des évènement de l'époque risque de créer des divisions pour la cohésion de l'unité nationale.


A force de raviver cette mémoire blessée , non cicatrisée, notre Président François HOLLANDE va finir par agacer et exaspérer, car la  grandeur de la France  mérite autre chose que ces
actes de repentance  répétées.


Ce n'est pas à l'état d'écrire l'Histoire, mais aux Historiens.


La France marche sur la tète,  voilà maintenant que c'est l'état qui fait l'Histoire, qui décrète  ce qui est bien,  et ce qui est mal, établit un ordre moral imbécile et inutile.


Heureusement que le monde ne s'arrete pas à simplement à l'Algérie, il y a un grand espace ouvert  à la coopération à travers le monde.


Laissons ceux qui instrumenta-lise les mémoires à des fins politiques, laissons Végéter , et  figé dans ces ruines du passé.


 


 

hadj 19/10/2012 09:24


une grande majorité des gens de droite rejète cette proposition.le jour de la commémoration rien ne vous obliges d'y participer.continuer de l'ignorer et la meilleur facon d'exprimer son refus.50
ans d'histoire se sont écouler et rien n'a été fait ,c'est pour dire l'interet porté sur le sujet...


les politiques ont toujours su détourner les faits historiques,pour leurs interets..


Des algériens ont manifestés, réclamant plus de la France ,quelle confusion généralisé,une belle hypocritie ,preuve qu'il reste encore sur la sol Francais des collabos du F.L.N, qui ne sont la
que pour profiter des aides sociales et vivre dans le petit trafic qui pour la plus part sont ignorant et sans culture....


J'attends rien de ces polituques qui n'ont pas de parole et qui ne veulent appliquer une certaine volonté de corriger l'histoire.


 


 

Haméd 18/10/2012 21:41


Bonsoir,


envoyez des mails à vos Sénateurs, pour vous élever contre le projet de loi sur la journée du 19 mars 1962.


allez sur le Site du Sénat, vous avez l'adresse mail de Monsieur Jean BELL, et celle de tous les Sénateurs.


Sollicitez nombreux, le Président du Sénat Jean Pierre BELL, pour lui exprimer votre opposition, face à ce projet néfaste, et qui peut raviver la guerre des mémoires.


Réagissez vite,et  nombreux, avant que les Harkis ne deviennent une fois encore, les dindons de la farce de cette république bananiere, qui honore ceux qui la combattent.


Cordialement  à tous.

tom 17/10/2012 21:28


Bonsoir à tous et toutes,


jusqu'où va allait Monsieur HOLLANDE dans sa politique de repentance.Le FLN est le seul responsable du massacre des Algérien le 17 octobre 1961, il  disculpe les terroristes du FLN, et il
veut  faire porter la responsabilité à la France.


Tout ça pour faire plaisir au nain d'Alger.


Il veut sûrement être applaudi lors du voyage qu'il va effectuer en Algére courant décembre.


Une mobilisation générale de tous les rapatriés est urgente, si on ne vaut pas qu'il nous refasse la même chose avec la journée du 19 mars.


Disons stop à sa politique néfaste pour la France.


C'est honteux pour la France.


Je crois qu'avec de telles conneries les socialistes ne vont pas rester longtemps au pouvoir.


Avec SARKO, au moins sur la repentance, c'était claire.