Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par Le petit harki

assembl--e-nationale.jpgHarkis, 1ère question écrite à l’Assemblée nationale relative aux harkis !

 

Bonjour,

 

On notera, parmi les députés nouvellement nommés de la 14ème législature :

 

Que Mme Geneviève Levy ( Union pour un Mouvement Populaire - Var ), a posé la première question écrite à l’Assemble nationale relative au drame vécu par les harkis ; elle a interpellé, le 27 juillet 2012, à l’Assemblée nationale, le ministre délégué auprès du ministre de la défense, M. Kader Arif, chargé des anciens combattants, sur la situation des harkis et de leur famille et a rappelé l’engagement du Président de la République sur la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacre des harkis en 1962.

 

Bravo à Mme Geneviève Levy.

 

Au-delà de cette reconnaissance tant espérée et tant attendue par l'ensemble de la communauté, que M. Nicolas Sarkozy a refusé d'accomplir au début de son mandat, M. François Hollande a affirmé son intention d'assurer aux harkis et à leurs descendants la reconnaissance de la République.Cela doit passer, selon lui, par l'attention portée à la réussite des enfants et petits-enfants de harkis et plus particulièrement une solidarité renforcée.

 

Pour cela, une réforme de la mission interministérielle aux rapatriés et du Haut Conseil aux Rapatriés doit être engagé dès sa prise de fonctions.

 

Alors que le monde combattants a déjà trouvé 41 questions lors de la 14éme législature seulement 1 question concerne les harkis.

 

On peut constater que des associations sont très actives pour interpeller les parlementaires, en l'occurrence L'ARAC et la FNACA. Voici, ci-après 2 extraits des questions posées :

 

Question N° : 1380 de Mme Sandrine Mazetier ( Socialiste, républicain et citoyen - Paris )

 

Mme Sandrine Mazetier attire l'attention de M. le ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants, sur la politique mémorielle du Gouvernement. De nombreux anciens combattants, mais aussi des élus, commémorent chaque année le 19 mars 1962, date du cessez-le-feu au lendemain des accords d'Évian qui marquèrent la fin officielle des combats en Algérie. Dans le 12e arrondissement de Paris, une place porte ainsi le nom de « 19 mars 1962 » et les élus participent annuellement aux commémorations organisées à cette occasion avec la FNACA. Elle considère qu'il convient aujourd'hui d'instaurer le 19 mars comme une journée nationale de commémoration du cessez-le-feu en Algérie. Aussi voudrait-elle connaître sa position sur le sujet.

 

Question N° : 53 de M. Jean-Jacques Candelier ( Gauche démocrate et républicaine - Nord )

 

...L'ARAC exige le maintien et la célébration de toutes les dates commémoratives historiques. Elle demande qu'une journée nationale de mémoire soit consacrée le 27 mai de chaque année au souvenir de la résistance antinazie à travers les actions du Conseil national de la résistance et de son programme. Enfin le 19 mars de chaque année doit demeurer la date de célébration officielle du cessez-le-feu en Algérie qui permit de mettre fin à la guerre et de rendre hommage à toutes ses victimes. Il lui demande s'il compte se saisir de ces justes revendications.

 

 

Nous rappelons notre volonté de ne pas célébrer officiellement le 19 mars 1962 ! Cette date n'a pas marqué la fin de la guerre d'Algérie, mais plutôt le début des massacres et de toutes les exactions possibles.

Alors, Mesdames, Messieurs, n'hésitez pas à interpeller vos parlementaires...

Commenter cet article