Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par Association Ajir France

Harkis, Claude Domeizel répond à l'association AJIR suite aux insultes...

 

Suite au colloque intitulé « afin de comprendre le passé pour mieux construire l’avenir » sur le thème Algérie-France organisé au Sénat le samedi 30 juin 2012, avait suscité quelques interrogations de la communauté harkie.

 

L'association AJIR avait adressé une lettre au Président du Sénat, après les insultes inqualifiables proférées à l’égard des harkis lors de ce colloque qui s’était déroulé dans l’enceinte du Sénat. Nous nous étions étonnés que ni le Président du Sénat, ni les parlementaires qui animaient cet évènement, n'avait condamné ces propos.

 

Nous diffusons ci-dessous la réponse du Sénateur Claude Domeizel que vous trouverez bien évidemment sur le site de Harki.com association AJIR France.

 

Insultes : Réponse du Sénat ...

 

Après les insultes proférées à l’encontre des Harkis lors d’un colloque organisé par le "Groupe Interparlementaire d’amitié France-Algérie" au Sénat le 30 juin 2012, AJIR avait réagi par un courrier au Président de cette institution pour s’étonner, que le lieu qui a vu le vote à l’unanimité de la loi n° 2012-326 du 7 mars 2012, de l’absence de condamnation des propos tenus.

 

Le Sénateur DOMEIZEL, président du Groupe organisateur, a répondu à notre courrier le 12 septembre 2012 et comme nous nous y attendions cette réponse ne comporte aucune condamnation des insultes proférées !

 

comme nous nous y étions engagés, la réponse du Sénat est jointe ci-dessous.


Harkis réponses suite à l'insulte au Sénat

Commenter cet article

toto 23/09/2012 19:38


Bonsoir mes amis,


pour aller serré la main de Monsieur le Ministre Délégué aux anciens Combattants, il y avait énormément de monde.


Mais pour déposer plainte contre cette femme qui a osé nous insulter chez nous en France, je constate qu'il n'y a plus personne.


Devant Monsieur le Ministre, il y avait assez de monde même pour faire manifestation.


La quantité des admirateurs était là, mais je me pose la question sur la qualité de tous les intervenant?.


Amicalement à tous, et toutes et sans rancunes sur cette vérité qui peut blessé.

hadj 23/09/2012 14:58


bonjour,


les victimes et témoins de cette affaire doivent déposés plainte auprés d'un commissariat ,c'est la procédure la plus simple ....


les personnes présentent ce jour deviennent témoin ,les représentants du sénat reconnaissant cette infraction deviennent parti civile ...


faire appliquer la loi en suivant le droit .....

rania 23/09/2012 11:05


Bonjour,


"Quand on insulte les HARKIS, on insulte la FRANCE , qui plus est, dans une enceinte, le SENAT, censé représenter la REPUBLIQUE et ses valeurs que beaucoup de pays nous envient. La REPUBLIQUE se
doit être exemplaire et se trouverait grandie alors.

tom 23/09/2012 09:38


Bonjour Monsieur le Sénateur Claude Domeisel,


Ces insultes ont été proférées au coeur d'une institution sacré de l'état Français. Donc celle-ci portent atteinteet cause un préjudice aux lois de la République .Pour moi , il est normal que ce
soit l'autorité Publique détentrice de l'ordre public au Sénat, c'est à dire le Président Jean Pierre BEL, qui se saisisse de cette affaire pour porter plainte contre cette personne.Celle-ci a
tenu des paroles outrageantes,  insultantes,  et diffamantes à l'encontre de Madame Fatima BESNACI et à travers à toutes la Communauté Harkie dans sa diversité.


Dans cette affaire,c'est un coup de retour du bâton pour Fatima qui veut dialoguer avec des gens qui ont aucune culture démocratique.


L'état est responsable de l'ordre public, surtout à l'intérieur d'une enceinte ou se traitent les lois qui régissent notre République.


Donc Monsieur arrêtez de balancer cette patate chaude aux associations de Harkis, à vous d'assumer votre responsabilité et de porter plainte.


Cette inertie des Autorités d' l'état dans cette affaire est une forme de démission, c'est faiblesse est la porte ouverte à toutes sortes de dérives au sein de notre République Française.


Ce comportement est irresponsable.


 


 

Mouloud habitant du 36 22/09/2012 12:26


@Bonjour M. Claude, une insulte et des insultes ont été proférées dans l'enceinte de la République. Lors de ce colloque, des parlementaires étaient présents lors de ces faits. En effet, cette
personne a intentionnellement blesser avec des mots (il a été entendu : « Nazis, collabo, traître... » des mots bien sûr à vérifier par les enregistrements). Etre passif face à cette
violence verbale peut être difficile. Face à cette violence qui ne laisse pas de traces sur le corps mais qui peut faire aussi mal que les coups, ne nous obligent pas de souffrir en silence. Il y
a des attitudes que vous ne pouvez pas laisser en cet état. A la quasi-unanimité, les sénateurs ont voulu tirer les leçons de l'«affaire Frêche». Ils ont adopté une proposition de loi UMP qui
institue des sanctions pénales en cas d'injure ou de diffamation des harkis. Par conséquant, il faut être exemplaire, cela veut dire que nos parlementaires se doivent d'appliquer cette loi et
porter cette affaire au tribunal. Vous compendrez, que les associations peuvenet jouer ce rôle mais à le jouer demandons à ceux qui ont voulu combler ce qu'ils estiment être une lacune du droit
de mettre en exergue les sanctions pénales en cas de propos général à caractère injurieux ou diffamatoire envers les harkis. Enfin, on constatera la véracité de cette loi dans sa pleine
application. Bonne continuations M. Claude.