Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par Association AJIR

 

L'association AJIR réagit sur la journée en hommage aux harkis...

Ci-dessous l'intégralité de l'article.

 

Edito...

Célébration de la "Journée nationale d’hommage aux Harkis"... Déjà 11 ans !

 

Nous allons commémorer, ce 25 septembre 2011, la onzième journée nationale d’hommage aux Harkis. Depuis qu’elle a été instaurée par le président Jacques CHIRAC en 2001 et au cours de laquelle il a prononcé un discours important mais sans oser aller jusqu’à répondre à l’attente des Harkis en reconnaissant la responsabilité de la France et de ses gouvernants de l’époque dans l’abandon et le massacre des Harkis ainsi que les conditions indignes de l’accueil fait aux rares rescapés parvenus sur le territoire national...

 

La rumeur indique que la commémoration de cette onzième journée sera présidée par l’actuel occupant de l’Elysée.

 

Si c’est réellement le cas, quelle nouvelles promesses nous réserve-t-il ? Ou, tout simplement, s’apprête-t-il à réaliser l’une de ses promesses de candidat lorsqu’il déclarait en mars 2007 « si je suis élu, je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacre de Harkis et d’autres milliers de ’’musulmans français’’ qui lui avaient fait confiance, afin que l’oubli ne les assassine pas une nouvelle fois... » ?

 

Cette reconnaissance « officielle », inscrite dans les tables de la loi, les Harkis, leurs familles ainsi que les "autres milliers de musulmans français" l’attendent toujours et « l’oubli » les assassine bien peu à peu du fait de l’âge et de l’écoulement inexorable du temps.

 

D’après ses conseillers, la reconnaissance attendue par cette frange de la population française n’est pas à l’ordre du jour par crainte, sans doute, de déplaire à l’Algérie et certainement du risque financier, hypothétique, que représenterait les éventuelles demandes des Harkis.

 

Ce risque, compte tenu du nombre de Harkis encore vivant, semble vraiment minime !

 

Par contre, en pleines festivités du cinquantième anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie, la réaction de l’Algérie et de ses relais en France à une telle reconnaissance risque d’être à la hauteur de l’évènement !

 

A quoi rime donc cette présence présidentielle ? Il n’aura échappé à personne que la campagne pour les prochaines présidentielles bat son plein et que les sondages ne lui sont guère favorables !

 

Notre président participe vraisemblablement à cette journée d’hommage aux Harkis pour tenter de rallier leurs suffrages. La question est de savoir comment il compte s’y prendre en sachant que ses promesses de 2007 sont restées lettres mortes...

 

La discrimination plus, plus n’a jamais vue le jour malgré des postulants de qualité et en dépit de l’activisme de certains...

 

Le plan emploi mis en place n’a produit d’effet que dans l’imagination fertile des responsables chargés de le mettre en œuvre.

 

Les emplois réservés pour les Harkis et leurs enfants ne produisent pas les effets escomptés et le peu de résultat obtenu est unanimement décrié par les intéressés et les associations qui agissent sur le terrain.

 

La libre circulation entre la France et l’Algérie est toujours en cours de négociation ! La négociation progresse tellement que les autorités refoulent leurs propres ressortissants soupçonnés d’être d’anciens Harkis !

 

Alors que va-t-il annoncé dans la cour d’honneur des Invalides en ce dimanche 25 septembre 2011 à 17 heures ?

 

Très certainement de nouvelles promesses en prévision de son éventuelle réélection !

Commenter cet article

Mohamed 30/03/2016 00:55

Comment peut-on agir quand notre patrie La France a oublié une partie de ses enfants et leurs descendants dont j'en fais parti. Nos parents ont montré leur amour pour la Patrie et en échange nous avons eu que mépris et humiliation. Je me sens français et fier de l'être mais mes concitoyens me considèrent encore un français de deuxième catégorie. Le français issu de l'immigration est mieux traité. La faute à qui ? Sûrement pas le Français issu du peuple ignorant son Histoire mais nos soi-disant élites qui n'ont pas fait le travail de mémoire. Prenant nos parents pour des moins que rien. Je n'attends plus rien de la France, nous vivons nous descendants de ces valeureux combattants en silence et meurtris d'une France ingrate. Voilà mon ressentiment et celui de beaucoup d'entre nous. Il y a eu deux poids deux mesures entre les rapatriés: les mieux lotis: les pieds noirs et les moins biens lotis : les Harkis. Et on nous parlent d'égalité et fraternité: mensonges et balivernes.

Hakim 24/09/2011 15:12



Bonjour à tous ,


Quand j'ai lu la liste des futurs médaillés du 25 septembre 2011 sur le journal officiel ,j'ai été effaré de constater que ce sont toujours les mêmes noms qui reviennent .Je me demande si on n'a
pas à faire à des collectionneurs de médailles ,ou des gens qui les revendent à la brocante.Ce comportement d'attribution sélective toujours aux mêmes par nos décideurs est une honte pour notre
pays la France.Ceci est un indicateur qui nous montre clairement  que ces médailles  sont attribuées à la tète du client et avec du piston .Souvenons nous de toutes ces médailles non
méritées attribués par des Ministres à des amis pour services rendus à leurs proches .C'est çà la République irréprochable ,alors qu'ils y a des Harkis méritant qui attendent d’être honorés.Ce
système est entrain de discrédité notre République ,et terni l'image de nos hommes politique..



yamina 24/09/2011 09:46



Le 25 septembre est une journée de commération en l´honneur des harkis pas un membre du gouvernement fait la déplacement. Le président de la République fait des déplacements a
l´étranger comme en Lybie, alors que pendant cette journée il ne vient jamais. Nous sommes les oubliés de l´histoire, le gouvernement s´en fout du sort des harkis!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Messieurs du gouvernement un peu de respect pour ces soldats qui ont combattus avec l´armée francaise pendant la guerre d´Algérie!!!!!!!!!!!!!!!!! En laissant leur
terres,.......................Embarqués comme des CHIENS dans des camps dissiminés un peu partout en France une terre inconnue pour eux!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Honte a
vous!!!!!!!!!!!!!!! Merci M.CHIRAC d´avoir pensé a nous!!!!!!!!!!!!



tom 23/09/2011 22:50



On ressort toujours ces vieilles casserolles percées pour les cérimonies  de Harkis.Je crois ,qu'il va arriver un temps ,ou il va falloir aller reveiller des Harkis  morts dans les
cimetiéres.Assez de cette mascarade ,qui n'a que trop durér.Tous ces vieux retombent dans l'enfance ,ils ont besion de médailles en chocalats dans la Sarkozie.



Journal officiel du 23/09/11 23/09/2011 22:31



Par décret du Président de la République en date du 20 septembre 2011, pris sur le rapport du Premier
ministre et du ministre de la défense et des anciens combattants et visé pour son exécution par le grand
chancelier de la Légion d’honneur, vu la déclaration du conseil de l’ordre portant que les présentes concessions
sont faites en conformité des lois, décrets et règlements en vigueur, les personnels militaires n’appartenant pas
à l’armée active désignés ci-après sont décorés de la médaille militaire :
Ministère de la défense
et des anciens combattants
M. Aissaoui (Amar), 10 janvier 1938, harki de 1re classe, infanterie. Cité.
M. Belmebrouk (Hammoud), 12 septembre 1940, brigadier harki, génie. Cité.
M. Khamallah (Mahfoud), 1er janvier 1935, caporal harki, infanterie. Cité.
M. Mellak (Mohamed), 27 février 1941, brigadier-chef harki, artillerie.
M. Neffar (Hattmane), 21 avril 1938, caporal harki, troupes de marine. Cit