Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par Zouhir

Nous diffusons un article émanant de M. Zouhir qui nous pris de bien vouloir nous excuser pour ce retard.

Harkis et le syndrome de la promesse !

Je tenais à vous signaler que lorsqu’on regarde les sites de l’Assemblée Nationale et du Sénat l’ensemble des députés et sénateurs  appellent l'attention de M. le Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants Hubert Falco concernant la communauté des Harkis et de leurs enfants qui réclame que le Gouvernement tienne ses promesses. Le Président de la République s'est engagé à reconnaître officiellement la responsabilité de la France à l'égard des harkis et de leurs familles ; la France doit « réparation » aux harkis et à leurs enfants envers qui elle a une « dette ». La plupart des députés et sénateurs demandent, d'une part, quand et comment le Gouvernement entend résoudre la question mémorielle, d'autre part, quelles seront les mesures qui vont permettre de traduire cette responsabilité de la France et faire droit à réparation pour les harkis et leurs descendants.

Je constate que nous sommes tous d’accords que les dispositifs destinés à améliorer la situation des harkis au cours des années récentes nous montrent l’incapacité à répondre aux attentes d’une communauté ayant servi en Afrique du Nord. Les harkis ne cessent de plus plusieurs années à demander de bénéficier d'une attention particulière dans la reconnaissance que la Nation doit à ceux qui l'ont servie sous les armes en Afrique du Nord. Rappelons que les harkis ont fait le choix de la France, ceux qui les a conduits à supporter des sacrifices particuliers individuels et familiaux.

J’espère que le gouvernement ayant perçu cette attente, et considérant qu'elle est manifestement légitime, il est temps que le Secrétaire d'Etat à la Défense chargé des Anciens Combattants de proposer des mesures propres à y répondre.

Les harkis souhaiteraient que le gouvernement mette en œuvre des mesures pour honorer leur mémoire à savoir :

La distinction des harkis dans les grands ordres nationaux.

Que soit inscrite à l'ordre du jour du Parlement la question de la responsabilité et de la reconnaissance officielle par la France dans le traitement infligé aux harkis. (Reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l'abandon et le massacre de harkis).

L’annulation de l’âge limite pour les veuves d’anciens supplétifs pour bénéficier de l’allocation de reconnaissance.

Une aide à l’acquisition d’une résidence principale pour les enfants de harkis sans justificatifs de présence d’un des deux parents.

Une aide à l’amélioration de l’habitat pour les harkis ou les enfants de harkis sans justificatifs de présence d’un des deux parents.

Des mesures en faveur de l’emploi pour les enfants de harkis dans la fonction publique.

Je pense que ces 6 mesures destinés à améliorer la situation des harkis est loin d’être exhaustives mais réaliste. Il est temps de gagner du temps et de l’argent, cela permettra de ne plus maintenir en place la MIR, ainsi que le HCR ou bien d’autres services qui coutent cher à la collectivité.

La promesse est un acte qui de plus lorsque la promesse vient d’un élu de l’Etat.  Dire, c’est faire, et c’est donc un acte qui consiste à donner, c’est ce que j’ai cru comprendre dans une République. Nous sommes donc dans la problématique d’une parole qui vaut seulement la reconnaissance de l’Etat des massacres des harkis et pour ce qu’elle signifierait la fin de 48 ans de souffrance. Autrement dit : dans la promesse, si le contenu importe évidemment, c’est l’acte qui compte, l’acte du don d’une parole par quoi Nicolas Sarkozy s’était engagé lors de la présidentielle.

A cet effet, il serait fort dommageable de proposer des mesures ne faisant pas face à la réalité.

Commenter cet article