Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Emmanuel Macron représente-il une chance pour les Harkis ?

Les Harkis avaient dû attendre 2012 pour que le président Sarkozy reconnaisse la « responsabilité » de la France dans « l'abandon », quelques jours avant sa défaite à l'élection présidentielle. En septembre 2016, le président Hollande avait formellement reconnu « les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis ».

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Emmanuel Macron peut-il « réconcilier les mémoires » de la guerre d’Algérie ?

*******************************************************

Veuillez trouver ci-après une pétition. Signez la pétition

Publié par Le petit harki

 

Harkis, faut-il rappeler à M. Couderc sa proposition de loi...

 

M.-Couderc-et-harkis.jpgSouvenez-vous, le 1er février 2010, Raymond Couderc, sénateur et tête de liste UMP aux régionales en Languedoc-Roussillon, avait déposé le jeudi qui suivait une proposition de loi visant à sanctionner pénalement les injures envers les harkis, texte mis au point par Hubert Falco (Anciens secrétaire d'Etat aux anciens combattants).

 

Hubert Falco et Raymond Couderc avait décidé de modifier « la loi du 23 février 2005 » qui pose le principe de l'interdiction de l'injure ou de la diffamation envers les harkis, tout en offrant la possibilité de sanctionner l'auteur de propos reconnus comme injurieux ou diffamants.

 

En période électorale Raymond Couderc, sénateur-maire de Béziers (Hérault), souhaitait

que les choses avancent vite et s'est saisi à l'époque de cette initiative. Aujourd'hui les élections sont bien loin derrière, que devient la proposition de loi ? Doit-on accepter de tels promesses, je ne le pense pas. Le sentiment est, une fois de plus de tromper les harkis en leur faisant croire qu’ils étaient au cœur de ses préoccupations alors l'objectif n'était autre que... vous comprendrez !

 

Stop, cela suffit ! Encore un ! Et pas des moindres...

 

Ce qui est inadmissible dans cette affaire ce n’est pas tellement que de proposer mais tout simplement d'appliquer. Nous aurions aimé que cette proposition fût l'occasion que l'article 5 de la loi du 23 février 2005 puisse interdire toute injure envers les harkis, en y intégrant des sanctions.

 

Au fond, il n'y aucune raison d'en vouloir à M. Couderc, on peut simplement lui pardonner son trou de mémoire.

 

En revanche, si l'on doit avoir des reproches à faire, c'est bien à ceux qui nous promettent et qui sacrifient une fois de plus notre dignité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

RB 17/04/2011 16:00



Bonjour,


le problème ne vient pas du sénateur Couderc. Le texte est une proposition de loi, donc son passage à l'ordre du jour peut attendre longtemps. De plus, les membres de l'opposition votent chaque
texte contre (avec ce négationnisme du texte et le dirigisme des partis, ie leur discipline de vote). En plus des membres de la majorité sont défavorable à ce texte car assimiler les harkis dans
la loi de 1881 sur la presse, revient à ajouter le choix politique en plus du choix religieux, ethnique ou racial. Le problème est de savoir, ont-ils eu réeelement ce choix ?


Bien Cordialement.



ROSE de Harki 06/02/2011 12:29



Allez écouter une vidéo sur EL Watan (journal Algérien en français) on y entend un apprenti écrivain que je ne siterai pas le nom, pour ne pas lui faire de la pub, il qualifie les "Apostats" de
Harkis de la religion !!!, les Algériens ont gardé ce mot pour définir un traitre, et ils l'expliquent par le mot traitre même dans la même phrase, c'est pour bien faire inculquer aux peuples du
monde entier, depuis chez eux bien sûr (ce que nous comprenons pour tout arriviste) que le mot harki veut dire traitre, ce qui veut dire, où que l'ont sera nous enfants de Harkis, on nous verra
comme des enfants de traitres.