Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Emmanuel Macron représente-il une chance pour les Harkis ?

Les Harkis avaient dû attendre 2012 pour que le président Sarkozy reconnaisse la « responsabilité » de la France dans « l'abandon », quelques jours avant sa défaite à l'élection présidentielle. En septembre 2016, le président Hollande avait formellement reconnu « les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis ».

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Emmanuel Macron peut-il « réconcilier les mémoires » de la guerre d’Algérie ?

*******************************************************

Veuillez trouver ci-après une pétition. Signez la pétition

Publié par Le petit harki

La-fondation-sans-les-harkis.jpgMonsieur Claude Bébéar, qui a combattu en Algérie, vient d’être installé à la tête de la Fondation de la guerre d’Algérie ce 19 octobre 2010, afin d’œuvrer pour la mémoire de la guerre d’Algérie des combats de Tunisie et du Maroc. Ceci en but d’œuvrer à la réconciliation autour d’une époque douloureuse.

 

Il faut croire que ce sujet toujours sensible des deux côtés de la Méditerranée suscite de l’espoir mais aussi de l’inquiétude. Cette Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie, des combats du Maroc et de Tunisie, souhaitée par l’ancien Président Jacques Chirac, vient d’être installée par Hubert Falco, secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens Combattants.

 

Presque 50 ans après l’indépendance de l’Algérie, de plus en plus d’anciens, civils ou militaires, français ou algériens, éprouvent le besoin de témoigner sur cette guerre qui a mis beaucoup de temps à dire son nom. Pour participer à cette expérience, je vous propose d’être les acteurs de cette époque, et de vous exprimer sur la nouvelle et déjà polémique Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie. Recueillir des témoignages ou bien des documents de ceux qui souhaitent faire part de leur vécu sur la guerre d’Algérie ne peut qu’enrichir la mémoire car une mémoire juste n’est autre qu’une mémoire partagée.

 

J’espère que la Fondation rendra ainsi hommage à une relation apaisée qui aura profondément exploré la culture méditerranéenne, et qui représentera dans ses œuvres un espace symbolique de coexistence et de tolérance.

 

La Fondation doit avoir une signification toute particulière entre l’Algérie et la France car les deux pays ont une relation ancienne et profonde. Je rappelle que l’histoire de l’Algérie occupe une place majeure dans l’histoire de l’humanité. C’était un lieu de rencontre entre les civilisations arabo-islamique, européenne. Et j’estime qu’il est important de parler aujourd’hui de cette période de l’histoire. Evitons de s’accaparer des conflits qui peuvent porter un intérêt non maîtrisable mais bien au contraire parlons de rencontres entre les civilisations.

 

Personnellement, je n’adhère pas à la théorie du conflit entre les civilisations. Même si ces conflits ont existé, nous devons les combattre. Ce n’est pas le destin entre la France et l’Algérie, ce n’est pas l’avenir entre la France et l’Algérie, ce n’est pas la véritable nature des relations entre les peuples.

 

Cette situation serait aberrante et nous devons la dépasser. L’humanité y est parvenue par le passé, la France l’a fait avec l’Allemagne. A notre tour à présent d’y arriver. Les deux pays ne pourront surmonter l’histoire de ce conflit que si les civilisations et les peuples cohabitent.

 

Il faut éviter de mettre de la confusion à la confusion le rôle d’une Fondation est de respecter une certaine éthique et elle se doit de prioriser sa diversité et sa pluralité pour réellement concrétiser cette idée de partager la mémoire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LE VAROI 01/11/2010 23:59



bonsoir


SERONT NOUS LES SUPLETIFS DE LA FONDATION ?


QUI DEBATTRA ? EXPLIQUERA NOTRE SOUFFRANCE DANS LA FONDATION ?


L' APRES  1962 ? LES CAMPS RIVESALTES ? BIAS ....75 HAMEAUX DE FORESTAGE..LA PRISON DE COGNAC....LA PRISON DE NANTE......?


NOUS SOMMES LES OUBLIES DE HISTOIRE DE FRANCE ?


 


QU 'ON INTERROGE ET QU'ON REMUE JUSQU'AU FOND DES ARCHIVES DE FRANCE ,ET ,DE QUELQUE FACON QUE LA FOUILLE SOIT FAITE ? POURVU QUE CE SOIT DE BONNE FOI ,LA MEME HISTOIRE INCORRUPTIBLE EN SORTIRA  ?


VICTOR HUGO



toto 01/11/2010 19:39



Bonsoir djamel ,


La Fondation doit travailler pour apaiser les relations entre la France et l'Algérie .


Elle doit le faire en accord entre la France et l'Algérie  avec la constitution d'une commission   d'Historiens indépendants et neutres ,qui doivent avoir accès à toutes les
archives liées à la guerre d'Algérie , pour travailler en vue de rétablir la vérité Historique commune Franco-Algérienne .Quand à la FNACA , c'est une Association d'Anciens Combattants Algérie
dont le plus-parts étaient des appelés en Algérie , et dont les intérêts sont contraires à ceux des Harkis ,notamment , la date du 19 mars 1962 fin des combats en Algérie ,alors que les Harkis se
faisaient massacrés  , et celle du 05 décembre  date de fin de la guerre en Algérie et au Maroc et en Tunisie.



djamel 01/11/2010 17:48



Bonjour Toto,


 


J'ai eu un peu de mal à voir ce que venait  faire l'association Harkis et droits de l'homme ici alors que l'article n'en parle pas. Leur site  a effectivement publié des articles sur la
Fondation. Sur le fond, je crois qu'ils se rejoignent avec celui-ci quand ce dernier  dit " Il faut éviter de mettre de la confusion à la confusion, le rôle d'une Fondation est de respecter
une certaine éthique".


C'est sûr que si la Fondation ne fonctionne  pas avec des principes éthiques, tout ce qui sera fait de bien (donc y compris éventuellement par rapport à nos parents) n'aura aucune
crédibilité et sera attaqué. Il faut donc que la Fondation soit irréprochable aux yeux de tous.


Sur la colonisation, moi, personnellement, je trouve que ce système était totalement injuste et je suis toujours sidéré de voir qu'il peut encore être défendu de nos jours.


Sur la représentativité de harkis et droits de l'homme, c'est vrai qu'aucune association n'est habilitée à parler au nom de tous les harkis. Beaucoup le font, y compris dans le nom qu'elles
choisissent, pour donner l'impression qu'elles rassemblent un maximum.


 


Mais je pense que tu fais une généralisation du même ordre quand tu  affirmes que son point de vue( celui de harkis et droits de l'homme)  n'est pas représentatif de
la majorité des harkis. vu qu' aucun vote ou sondage  ne permet à ce jour de le dire:  tu sembles alors parler  au nom de la majorité des harkis
! Mais je crois qu'écrire l'histoire ne se fait pas en votant sur plusieurs options.


Moi je pense qu'il faut laisser travailler toutes les associations de bonne volonté, laisser le débat d'idée s'organiser et rester sur le débat  d'idées, sans attaques personnelles ou vers
les associations.


Je suis d'accord avec toi quand tu écris "'il faut que chacun de tous les acteurs dans cette guerre d'Algérie soient en droit d'exprimer leurs positions en respectant celles de toutes les
autres sensibilités".


Bien cordialement


 


PS : je ne pense pas  que la FNACA soit "un historien"



toto 01/11/2010 09:52



Bonjour à tous et à toutes ,


L"association Harkis et Droits de l'Homme n'est pas habilitée à parler aux noms de tous les Harkis concernant la composition du Conseil d'Administration de la Fondation de la guerre d'Algérie
.Son rôle en ce qui concerne les Harkis est de les défendre simplement en tant que victimes principales de la guerre d'Algérie .Son point de vue sur la Colonisation n'est  pas
représentatif de celui de la majorité des Harkis .Les Harkis à l'image de la société française sont traversés par
différents courants de pensées relatives  sur cette guerre , et il est normal de respecter le point de vue de
chacune de ces différentes sensibilités .Certains d'entre nous diront aussi , qu'ils sont contre la présence
d'Historiens engagés  tels ( Monsieur Benjamin STORA  ou Mohaméd HARBI ou de la FNACA ) pour travailler  au sein des commissions pour la vérité Historique .Il faut que chacun de tous ces acteurs impliqués dans cette guerre d'Algérie soit en droit d'exprimer sa position ,mais en
respectant celles de toutes les autres  sensibilités.



LE VAROI 29/10/2010 22:27



bonsoir


H.......COMME HISTOIRE.......HARKIS ?


HISTOIRE EN QUELQUE MOTS SUR LES HAMEAUX DE FORESTAGE ?


les régions provence ,languedoc  sont les regions d'implantation ! le + de hameaux sera le sud de la france ,30 familles de harkis par hameau, condition de vie
difficile dans ces lieux .. éloignement des villages  jouque 8km, collobrieres 15km, borme13km.....! , vie entre familles de harkis ,population issue monde rural, encadrement
militaire " ancien officiers" pour la gestion des camps..nos parents  agents de office national des forets , leurs travaux :,pépiniere aix et bormes, protection des feux de forets ,
pare feu.....les hameaux onf etaient proche des massifs forestier ....st maximin...foret st baume ,la londe,borme..collobrieres...massif des maures ,rians ...le verdon...le
muy..l'esterel...pertuis ,cucuron..le luberon..ongles,rosan,jausier...les alpes....le mercantour ..roquesteron,l'escarene.....


a partir de 1975 REVOLTES DES CAMPS? GREVEs DE LA FAIN ? PROTESTATION DES CONDITIONs DE VIE ..? DROIT AU LOGEMENTS..?DROIT A LA SCOLARITE...?DROIT A L
INTEGRATION...? RECONNAISSANCE DE LEURS SOUFFRANCE....?


P........COMME PATRIMOINE ? LIEUX DE MEMOIRE ?