Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Emmanuel Macron représente-il une chance pour les Harkis ?

Les Harkis avaient dû attendre 2012 pour que le président Sarkozy reconnaisse la « responsabilité » de la France dans « l'abandon », quelques jours avant sa défaite à l'élection présidentielle. En septembre 2016, le président Hollande avait formellement reconnu « les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis ».

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Emmanuel Macron peut-il « réconcilier les mémoires » de la guerre d’Algérie ?

*******************************************************

Veuillez trouver ci-après une pétition. Signez la pétition

Publié par Brahim

Harkis, le 19 mars idéologiquement contestable.

 

Ainsi vous avez le temps de vous organiser, nous appelons à manifester pacifiquement le jeudi 8 novembre à 9h00 devant le Sénat.

 

 

Que s'est il passé le 30 janvier 2002 ?

 

Si l'on posait cette question aujourd'hui aux harkis, combien associeraient cette date tout à fait banale, à première vue, à la Proposition de loi de M. Bernard Charles relative à la reconnaissance du 19 mars comme Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie (n° 3450, déposée le 5 décembre 2001).

 

Proposition de loi proposée par Bernard Charles, Alain Bocquet et Alain Néri et aussi par (Jean-Jacques CANDELIER, François ASENSI, Alain BOCQUET, Marie-George BUFFET, Patrice CARVALHO, Gaby CHARROUX, André CHASSAIGNE, Marc DOLEZ, Jacqueline FRAYSSE et Nicolas SANSU) adoptée par l'Assemblée nationale en première lecture le 22 janvier 2002.

 

Cette proposition de loi repris textuellement dans le texte a été repris et doit être débattu le jeudi 8 novembre 2012. Après tout, cette nouvelle initiative, émanant toujours d'un petit groupe de parlementaires visant à faire de la date du 19 mars une journée nationale de commémoration du cessez-le-feu ne peut que nous inspirer une indignation légitime et oubliés du même coup les 150000 Harkis abandonnés, trahis, désarmés, beaucoup maintenus sur place et massacrés après le cette date dans d'atroces souffrances, ainsi que les conditions de rapatriement. Voici donc une nouvelle déconvenue envers les rapatriés. Est-ce donc ainsi que le gouvernement pense régler la dette de la République envers les rapatriés lorsque tout récemment M. Hollande avait évoqué dans son discours : « Reconnaître la responsabilité et la faute de la France dans l'abandon des harkis ».

 

J'aimerais savoir pourquoi, encore aujourd'hui, on parle toujours de célébrer le 19 mars ? Quelle en est la nécessité ?

 

Il faut parler du véritable après cessez-le feu qui a démontré le début des massacres, des enlèvements de plusieurs milliers de français, les disparitions des militaires, le début du massacre de plus de 150 000 harkis et de leurs familles...Pour le prouver le rapport de la Croix Rouge.

 

Un travail sur la mémoire est plus qu'indispensable à tous les citoyens ou futurs citoyens si celui-ci est juste. M. George Santayana disait : « Ceux qui ne peuvent se rappeler le passé sont condamnés à le répéter ».

 

La mémoire peut ainsi servir à éviter le retour des atrocités. Pour éviter de nouveaux drames il est tout à fait essentiel de rappeler un certain nombre de faits historiques et dramatique après le 19 mars 1962.

 

En rouvrant ce débat, c'est ré-ouvrir les plaies des nombreuses familles de harkis et raviveront les douloureux souvenirs, mais c'est aussi bafouer le discours du 25 septembre 2012.

 

L’anniversaire des accords du 19 mars 1962, mettant fin à la guerre d’Algérie, ne doit pas faire l’objet d’une célébration officielle, tout cela nos quatre derniers Présidents l’ont compris.

 

Rappelez-vous lorsque M. François MITTERRAND avait désavoué son ministre des Anciens Combattants en déclarant : « s’il s’agit de marquer le recueillement national et d’honorer les victimes de la guerre d’Algérie, je dis que cela ne peut pas être le 19 mars ».

 

Au final, le 19 mars 1962 correspond à une accélération des drames vécus et au basculement dans les déchirements. Pour les harkis, cela signifiait l’abandon de leur terre natale et de leurs racines. Pour les harkis, qui n’imaginaient pas d’autre avenir que dans la France, cette fidélité fut un choix pour lequel ils ont payé un lourd tribut.

 

Officialiser le 19 mars comme commémoration de la fin de la guerre d’Algérie ne peut nous offrir

l’occasion de regarder en face notre histoire et sa vérité, aussi douloureuse soit elle pour notre pays et notre conscience.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hadj 06/11/2012 19:17


Pour une premiére dans l'histoire la France et son gouvernement retardataire et autiste, va célébrer une défaite Nationale, le principe des accords d'évian ,oui jolie ville mais c'est tout ,ils
n'ont pas respecter ce qui devait etre un accord.Le non -respect des principes sont de leur culture,ils vont courir combien de temps aprés l'histoire?L


Le passé pour le plaisir d'une bande de créve la faim qui se plaingnent,ils ont perduent quoi? La FNACA gémie, la bouche pleine ...


Leurs paroles et tous ce qui peuvent débitter comme médiocrité ,et d'un bas niveau de reflexion pour un sujet qui a laisser beaucoup de morts...


Alors les premiers acteurs sont nos parents mémoire vivantes qui connaissent les vrais dates, vous n'avez faits que mentir plus de 50 ans sur la mémoire des morts..


Ancien combattants et fils de combattants la commémoration se fera dans nos coeurs et nos pensées plus besoin de leur folklore,ni d'un bloc de ciment médiatique qui n'arrangent rien à nos vrais
préocupations.ils n'ont fait que d' insulter nos parents puis les enfants  ,leurs méthodes, dans cette soumission mentale doit cesser est devenu répugniante.


Ou sont les envoyer du gouvernements ,qui viennent demander l'histoire ,aux anciens, vous leur avez jamais donner la parole depuis tout ce temps.


Une vie entiére ne suffit pas pour  atténuer leurs souffrances que vous continuer d'entretenir, imposser à nos familles...Et vous gens qui soit disant élu du peuple comment ont évoluer vos
familles pendants que les n'autres vivent dans cette douleur que vous leur avez infliger......!!!!!


Votre préjuduce immence ,face à l"histoire,aux consciences,devant le peuple Francais , au nom de la vérité que vous ne pouvez enlever ou modifier,vous fera retour un jour au l'autre dans votre
destin.


les affaires impunient ne peuvent etre pairaine,elles finissent toujours,par trouver une voie et une justice avec le temps ......

Tahar 05/11/2012 13:53


La France se veut avant tout une communauté de destin. L'appartenance à la Nation ne vient pas seulement du sol, ni de la naissance, mais aussi et surtout de l'adhésion aux valeurs de la
République et de la volonté de vivre ensemble. La FNACA et nos parlementaires devraient en prendre graine. Mes salutations.