Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Emmanuel Macron représente-il une chance pour les Harkis ?

Les Harkis avaient dû attendre 2012 pour que le président Sarkozy reconnaisse la « responsabilité » de la France dans « l'abandon », quelques jours avant sa défaite à l'élection présidentielle. En septembre 2016, le président Hollande avait formellement reconnu « les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis ».

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Emmanuel Macron peut-il « réconcilier les mémoires » de la guerre d’Algérie ?

*******************************************************

Veuillez trouver ci-après une pétition. Signez la pétition

Publié par L'équipe Mon Harki.com

Harkis, le cabinet du nouveau ministre des anciens combattants M. Kader Arif...



En collaboration avec le site "Harki.com" vous trouverez ci-dessous le cabinet du nouveau ministre des Anciens combattants en charge du dossier Harkis...


Nous portons à la connaissance de celles et ceux que cela intéresse la composition du cabinet de M. Kader Arif Ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants.


    -  Directeur du cabinet M. Maurice BRAUD (JO du 27/06/12)


    -  Conseiller auprès du ministre délégué M. Serge BARCELLINI, à compter du 1er juillet 2012 (JO du 27/06/12)


    -  Directeur adjoint du cabinet M. Pascal PIAT (JO du 27/06/12)


    -  Chef de cabinet M. Guy BONO (JO du 27/06/12)


    -  Conseillère politique et chargée du lien Armée-Nation et des relations avec les associations du monde combattant Mme Charlotte DAMMANE, à compter du 15 juillet 2012 (JO du 27/06/12)
 

   -  Conseiller parlementaire M. Rémi BRANCO, à compter du 1er juillet 2012 (JO du 27/06/12)
 

   -  Conseiller pour la presse et la communication M. Pierre BAZIN (JO du 27/06/12)
 

 

    -  Conseiller pour les relations internationales M. Luis VASSY, à compter du 1er juillet 2012 (JO du 27/06/12,
 

 

    -  Conseiller pour les rapatriés et les Harkis Mme Kheira DRISSI.



Le dossier Harki reste donc rattaché au ministère de la défense et des anciens combattants.

 

    A l’heure où nous publions cette information, aucune association de Harkis n’a encore été conviée par le nouveau ministre alors que la cérémonie en hommage aux harkis s’approche rapidement et revêt, en cette année anniversaire, une importance particulière.


Cependant, la seule question qui importe est de savoir si Le Président de la République, François Hollande, va concrétiser sa promesse électorale avant 2017 et si le nouveau gouvernement va traduire cet acte par une loi.


Bien évidement, la reconnaissance de l’histoire des harkis est une question centrale et nous sommes très sensibles à à la connaissance et à la reconnaissance de l’histoire des harkis. Qu’il s’agisse de l’engagement des harkis pendant la guerre d’Algérie, des conditions de leur arrivée en France, en 1962 et dans les années qui ont suivi, ou des conditions dans lesquelles ils ont vécu et élevé leurs enfants.


Durant cette année de commémoration du 50ème anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie, c’est la reconnaissance de la responsabilité de l’abandon et du massacre des harkis et de leurs familles qui importe avant tout !


La reconnaissance de la Nation envers les anciens harkis et leurs familles, exprimée par la loi du 23 février 2005, a été insuffisante, le massacre des anciens supplétifs n’ayant même pas été évoqué. Ainsi, toutes les responsabilités, y compris celle de la France, dans l’abandon des anciens supplétifs et leur massacre par le FLN en 1962 doivent être clairement établies et reconnues.


Le travail de mémoire doit évidemment concerner tous les disparus d’après les accords d’Évian. La nomination d’un conseiller mixte aux Affaires étrangères et aux Anciens Combattants pour effectuer un travail de recensement de tous les documents relatifs aux massacres des anciens supplétifs et aux personnes disparues en Algérie durant les derniers mois de la souveraineté française constituerai le signe indéniable de la volonté du gouvernement d’œuvrer à faire toute la lumière sur cet épisode tragique de la fin de la guerre d’Algérie.


Il en est de même de la libre circulation des anciens harkis et de leurs familles entre la France et l’Algérie qui doit devenir une question toute aussi centrale que la question de la reconnaissance pour envisager des relations sereines entre les deux pays. Il est incompréhensible que la réciprocité ne s’applique pas dans ce domaine. Les assassins du FLN circulent librement en France y compris sur les plateaux de la télévision publique alors que les anciens Harkis sont refoulés lorsqu’ils manifestent la velléité de revoir des parents encore vivant ou le lieu de leur naissance...


Le gouvernement français doit s’engager dans la négociation en vue de résoudre dans les meilleurs délais cette question épineuse. Le nouveau ministre des affaires étrangères gagnerait assurément notre gratitude à mettre sur la table cette question avec son homologue algérien lors de sa prochaine visite en Algérie.


Il est regrettable que les promesses de promotion des enfants de harkis dans des postes à responsabilités dans les administrations de l’Etat ne soient restés qu’en l’état de promesse.
La redéfinition des missions et de la composition de la Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie doit être engagée dans les délais les plus brefs afin que cette institution participe pleinement à la connaissance de l’histoire de cette période et au nécessaire devoir de mémoire qui doit s’imposer à tous.


L’incompréhension et la frustration sur l’absence de signe du gouvernement vers cette population dominent depuis qu’une délégation d’associations de harkis avait été reçue par un proche conseiller de François Hollande le 2 avril 2012 et les différents chantiers évoqués ci-dessus constituent à nos yeux les questions à traiter en priorité par le nouveau ministre des anciens combattants.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chouikha 24/10/2014 11:33


mon père a fiait la compagne de 1940/1945 blessé, detient la croix du combattant ni ma mere ni nous les enfant nous avont été reconus comme enfants de harki et aucune indemnisation n'a eu
lieu.merci de me faire savoir a qu'elle service m'adresser 


mes salutations

Alain Ferki 03/08/2012 20:19


cette fois mon commentaire va se limiter à remercier toute votre équipe pour tout le travail que vous faites et pour la réactivé de vos articles


bien à vous


Alain Ferki


Président de l'Association des Harkis des Pyrénées Atlantiques


Délégué du Comité National de liaison  Harkis


Délégué du comité départemental de l'ONAC