Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Emmanuel Macron représente-il une chance pour les Harkis ?

Les Harkis avaient dû attendre 2012 pour que le président Sarkozy reconnaisse la « responsabilité » de la France dans « l'abandon », quelques jours avant sa défaite à l'élection présidentielle. En septembre 2016, le président Hollande avait formellement reconnu « les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis ».

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Emmanuel Macron peut-il « réconcilier les mémoires » de la guerre d’Algérie ?

*******************************************************

Veuillez trouver ci-après une pétition. Signez la pétition

Publié par Le petit harki

 

Chers lecteurs,

 

Au moment où s'achève la campagne présidentielle, je tiens à vous faire part de mes attentes et de mes questionnements. Où en sommes-nous ? Et que pouvons-nous attendre, de notre place, après le 6 mai 2012 ?

Vous l'avez bien compris, les associations de harkis demandent à l'État français de reconnaître sa responsabilité dans l’abandon et le massacre des harkis après le 19 mars 1962. De même, l'État devra reconnaître sa responsabilité dans l’échec de leur insertion dans la communauté nationale et réparer les préjudices dont ils ont été victimes.

 

2012 doit être l'année historique d'une réussite extraordinaire. J'appelle, de tous mes vœux, à rapprocher les harkis et leurs enfants un peu plus de la politique. Pourquoi ? Pour permettre un véritable dialogue avec les élus afin d'exprimer leurs attentes et à d'incarner leurs espoirs de justice. Cette adhésion à la politique, c'est le courage de se dépasser et de s'investir en tant que citoyen pour proposer des décisions importantes.

 

Rappelez-vous, quelles ont été nos histoires antérieures, nos souffrances ? Nous avons ensemble (nos parents), après le 19 mars 1962, été désarmés et abandonnés à la vindicte du FLN. Plusieurs dizaines de milliers d’entre eux ont été suppliciés et massacrés alors que l’armée française était encore sur place.

 

L'État français est responsable de ces massacres volontaires : il a formellement interdit le rapatriement des harkis et menacé de sanctionner tous les officiers qui enfreindraient les ordres et viendraient en aide aux harkis et à leurs familles...

 

Les harkis ont désespérément besoin de justice : nous le mesurons tous, quotidiennement, au fur et à mesure de nos recherches. Notre communauté a été accablée d'injustices. Et il nous appartient de le dévoiler, plutôt que de se soumettre au fatalisme.

 

Dans cette aventure, nous avons, nous, un rôle particulier à jouer. Je trouve très dommageable, politiquement et humainement, que nous ayons, malgré les divisions pour les raisons que nous connaissons (idéologie, parti pris, encartement, mélange des genres, confusions...) de ces dernières années, pas réussi à maintenir un groupe de travail et d'action.

 

Ce qui pourrait nous rassembler se situe au-delà de nos personnes et de nos intérêts personnels et c'est sans doute pour cette motivation que devrons créer des liens de confiance, de volonté du combat unique commun.

 

Dans le débat public mais aussi politique, aujourd'hui, je suis convaincu que nous avons beaucoup à apporter pour demander à l'État français de reconnaître sa responsabilité dans l’abandon et le massacre des harkis après le 19 mars 1962. Cette volonté de peser doit passer par une exigence de dignité, nécessaire, qui contribue au devoir élémentaire de ne jamais se préférer soi-même à la cause collective. Ensuite, défendre certaines valeurs que nous avons en partage, et que nous devons porter, haut et fort, l’histoire des harkis, occultée ici ou falsifiée là-bas, encore méconnue par les français.

 

L'exigence de vérité, c'est d'abord de dire ce qui a été. C'est aussi de savoir qui a été responsable de cette situation et se doit de réparer en mettant en œuvre une politique courageuse et volontaire pour rendre justice aux harkis et pour rétablir l’égalité des chances dont les enfants de harkis ont été privés. Attendons de voir après le 6 mai, nous ne nous laisserons pas dominer par les promesses non tenues et de rappeler au Président de la République les engagements qu'il n'aura pas tenus.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hadj 14/06/2012 12:26


on souffre dans le silence , un sentiment qui nous ai famillier...


Celui qui à été élu par loges sombres et malsaines de notre monde ,Sarkozy et les fossoyeurs de la France sont au large ,sont commando noir ,de l'élysée, va etre dissous bientot.... ,dans les
hautes sphéres de cette République qui nous as trahi va faire peau neuve ,les prises électriques et autres oreilles discretes devraient l'etre également ,je l'espére, dans l'espoir du
 renouveau pour le dialogue humain,et minumun respect,ayant toujours une pensée à ce qui ont  disparuent sans l'ombre d'un espoir.

Zora 06/05/2012 13:24


Un premier tour, heureusement que Nicolas a su convaincre Christine, Dominique, Nihous, Borloo, Morin de ne pas se présenter, heureusement. Pour ma part, avoir 27% et le maintien des autres au
1er tour aurait eut comme conséquance un 2 ème tour Marine - François. Heureusement !!!!!

tom 04/05/2012 17:49


Salutation à tous et toutes ,


Si l'alternance se produit le 06 mai 2012 , j'espére que nos hommes politiques retiendront la leçon de ce séisme politique .


Il faut qu'ils comprennent que le temps du mensonge est révolu , et que l'arrogance doit cesser .


Le pouvoir acquis pour un contrat à durée indéterminée (CDI)  ,c'est terminer ,ils doivent rendre des comptes aux Français .

philippe 04/05/2012 10:28


Il faut sauver les Montagnards!

philippe 04/05/2012 10:26


Il faut sauver les Montagnards!