Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Emmanuel Macron représente-il une chance pour les Harkis ?

Les Harkis avaient dû attendre 2012 pour que le président Sarkozy reconnaisse la « responsabilité » de la France dans « l'abandon », quelques jours avant sa défaite à l'élection présidentielle. En septembre 2016, le président Hollande avait formellement reconnu « les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis ».

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Emmanuel Macron peut-il « réconcilier les mémoires » de la guerre d’Algérie ?

*******************************************************

Veuillez trouver ci-après une pétition. Signez la pétition

Publié par L'équipe Mon Harki.com

 

Harkis, pas de condamnation des insultes au Sénat selon Ajir !

 

Je voudrais, tout d'abord remercier l'association Ajir, de nous avoir éclairés sur les insultes inqualifiables proférées à l’égard des harkis lors d’un colloque qui s’est déroulé dans l’enceinte du Sénat le 30 juin 2012 mais aussi et surtout de signaler qu'aucun sénateurs n’aient condamné ces propos!!!

 

Le Sénat français a adopté jeudi 19 janvier 2012 une proposition de loi visant à pénaliser la diffamation et l'injure envers les harkis. Le texte confère aux harkis la protection reconnue pour les forces armées par la loi sur la liberté de la presse envers la diffamation et les injures.

 

Si je comprends, le Parlement à voté un texte de loi qui remédie aux carences de la loi du 23 février 2005. Toutefois, et cela m'interroge, nous pouvons remarquer qu'au Sénat où se votent les lois censées protéger les citoyens qu'aucune plainte n'a été déposée.

 

Pour ma part, je souhaiterai de bien vouloir nous en préciser les raisons par décence et par respect envers les harkis. Il faudrait que l'on ne retienne que la volonté unanime du législateur de protéger les harkis et leurs enfants de toute injure ou diffamation. Les harkis, qui, par choix, ont servi la patrie, font partie du patrimoine humain de la France et la France leur doit sa pleine considération.

 

Vous trouverez ci-dessous l'article du site d'Ajir :

 

 

Sénat : pas de condamnation des insultes !

 

AJIR a adressé la lettre ci-dessous au Président du Sénat, après les insultes inqualifiables proférées à l’égard des Harkis lors d’un colloque qui s’est déroulé dans l’enceinte du Sénat le 30 juin 2012. AJIR s’étonne que ni le Président du Sénat, qui patronnait cet évènement, ni un quelqconque sénateur n’ait condamné ces propos...

 

Monsieur Le Président,

 

Le samedi 30 juin 2012 se tenait au Sénat, sous votre haut patronage, un colloque organisé par le groupe interparlementaire d’amitié France-Algérie, présidé par le sénateur des Alpes de Haute Provence, Monsieur Claude DOMEIZEL, intitulé « Algérie-France : comprendre le passé pour mieux construire l’avenir ». Est-il utile de préciser que ce colloque se déroulait durant l’année marquant le cinquantième anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie... ?

 

Tous les orateurs ont pu s’exprimer librement jusqu’au moment où l’un des intervenants a déclaré s’exprimer au nom des Harkis... et là ce fut un déchainement de haine à l’encontre de cette population que la France avait abandonné en Algérie et que le FLN (dont certains membres étaient présents parmi les invités) avait massacré malgré les accords d’Evian dont l’encre venait à peine de sécher !

 

Dans ce lieu où se votent les lois censées protéger les citoyens, les Harkis furent vilipendés, insultés et qualifiés de « nazis... » et autres qualificatifs que vos services ont certainement dû vous rapporter, sans susciter la moindre réaction officielle du Sénat ou même d’un quelconque sénateur !

 

Cette situation, consternante à plus d’un titre, intervient alors qu’a été votée, dans ce même lieu, en début d’année une loi pour protéger les Harkis et leurs familles contre toutes insultes ou injures publiques et réprimant ces actes devenus délictueux depuis, puisque les Harkis sont assimilés aux militaires et en tant que tels protégés par la loi.

 

Or dans le cas présent et sauf erreur de notre part, les auteurs de ces injures n’ont nullement été inquiétés malgré l’intervention du service d’ordre du sénat qui n’a certainement pas manqué de relever l’identité des fauteurs de troubles.

 

Les Harkis attendent toujours, et attendront sans doute longtemps encore, une condamnation de ces propos par les organisateurs de ce colloque et par le Président du Sénat sous l’auspice de qui cette manifestation a eu lieu... Comme ils attendront davantage encore que le Sénat et son premier représentant fassent appliquer la loi votée, il y a moins de 6 mois à peine, à une très large majorité.

 

Monsieur le Président du Sénat nous tenions, et les Harkis avec nous, à vous exprimer notre consternation et notre colère devant ces actes d’une gravité extrême qui se sont déroulés dans une enceinte officielle de la République dans l’indifférence générale et l’impunité la plus grande. A minima, en votre qualité de Président du Sénat, il vous appartenait de signaler ces faits délictueux au Ministère public afin que des poursuites judiciaires soient engagées... Encore une fois, nous constatons que, malgré les lois, comme dans le cas FRECHE, les insultes et injures à l’égard des Harkis peuvent être proférées en toute impunité y compris dans les lieux où sont votées ces mêmes lois censées les protéger.

 

Finalement, malgré tous les discours officiels et les belles promesses la conclusion de tout ceci est que les Harkis et leurs familles demeureront toujours les ostracisés, les indésirables de la République !

 

Alors dans ces conditions comment construire un avenir commun en excluant certains lorsque la compréhension du passé demeure encore manipulée par beaucoup ?

 

Ce courrier et la réponse que vous voudrez bien lui accorder seront rendus publics sur notre site internet : « harkis.com ».

 

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à notre haute considération républicaine.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bouakaz 21/08/2012 19:33


Je suis Algerien.Par mes idées ,je ne suis ni revolutionnaire, ni harkis mais par respect,je suis a la meme distance des deux.

hadj 04/08/2012 14:48


je suis en accord avec vous, il est vrai que depuis un moment déja certain enfants de harkis ont cru bon d'adhéret aux parties politiques pensant amélioré leur quotidien dans l'espoir d'etre
placé en premiére ligne.ces attitudes je ne l'ai partage pas,j'ai compris que la manipulation de leurs penseurs ne ferait que nuire à l'ensemble de la communité.le résultat de leur agissement n'a
fait que divisé beaucoup d'entre nous sur des sujets politiques de bas niveau et qui n'a jusqu'a rien apporté de concret.telle action telle effet.


il n'est pas étonnant de constaté,l'intervention des reportéres journaliste sont trés rare ,voir meme censuré,la soit disant indépendance des l'informations formaté et répété...


Le "gbeb" Président de l'Algérie est le collabo des francs macon et autres groupes obscures qui n'a fait que perpétré des meutres durant sa carriére de minable..alors il a bon dos de nous
insulter.meme pas mal.....


Au dela de toute insulte ,ils ont oublié que nous sommes des gens libre de pensé et de mouvement ,leur parole ne reflette que leur frustation d'etre eux meme dans un systeme qui ne génére que du
mal,tout homme politique est élu par un systéme dominateur, pour une politique précise en négligent son peuple..lui est la juste pour piller son pays, le pétrole ,le minerai,d'accomplir un plan
diabolique qui se perpétue depuis des siécles,leur esprit ainsi que leur action ira toujours dans ce sens,l'argent et le désordre.alors ne croyais leur parole ou leur décision qui ne sont pas
émis par ces cerniers.


Les magouilles, les barbouseries,le sang ,le feu ,la guerre sont leur terrain de jeu,l'argent,le mensonge,la manipulation,la condition inhumaine qui font subir à des innocents sont le fruit de
leur culture,et leur soumission à ceux qui les controles.tout à un debut et une fin ,c'est juste une question de patience...


 


 

tom 04/08/2012 12:16


Bonjour à tous et à toutes,


 Je m'adresse à ces journalistes affiliés aux partis de droite qui s'improvisent en donneurs de leçons et qui veulent que M.HOLLANDE payent ces vacances au Fort de Brégancon,M. CHIRAC a t il
réglé ces séjours dans ce lieu ?. Ces Messieurs qui accusent Mme. Cécile DUFFLOT Ministre du logement d'avoir favorisé ces amis écologistes pour l'obtention de la légion d'honneur au cours de la
première promotion du quinquennat de M. HOLLANDE.


Ces journalistes semblent oublier que ces pratiquent étaient courantes chez les élus de L'UMP, elles font parti des moeurs de nos hommes politiques Français, et quelles sont vieilles comme le
monde.


Les Harkis en bons observateurs sont bien placés pour dire que cette pratique était mise en oeuvre par le président de la MIR.


On l'a constaté depuis fort longtemps chez les Harkis ,ce sont toujours les même personnes qui ont ont bénéficié.


Ce sont ces personnages qui avaient leurs cartes de visites à la MIR.Il faut que le changement s'opère,il faut que ceux qui ont été exclus soient honoré maintenant.


A ces donneurs de leçons, parler nous du Maire UMP de montauban,qui suite à la perte de son siège de Député s'est triplé son indemnité qui était de 1400 euros pour passer à 3700 euros mensuel.


Donc messieurs les journalistes ,arrêtez votre cinéma . Ces pratiques étaient courantes par le passé ,et elles continueront à exister.

Amine 03/08/2012 23:40


Salutation à tous,


Nous avons l'habitude de subir les insultes dans notre propre pays,sans que nos autorités n'expriment la moindre condamnation.


Mais nous les harkis , nous sommes vaccinés contre ces insultes récurrentes,qui à travers les harkis sont adressées à la France.


Souvenons nous en 2001, quand le Président Algérien, lors de sa visite d'état effectuée en France a traité les harkis de collabos.


la France lui a déroulé le tapis rouge ensanglanté avec du sang versé par les harkis pour la république Française, et Bouteflika s'est essuyé les pieds dessus.


Ya t il eu une seule réaction de condamnation venant des autorités Française de l'époque .Même le président Chirac a observé un silence complice qui a tue une deuxième les harkis.


Quand à ces insultes subies au sénat, je crois que certains enfants les ont mérités.


Quand on va assister à un colloque, la première des choses est de s'assurer que celui doit se dérouler dans le respect de la liberté de parole de chaque intervenants.


Nous n'avons pas à dialogué ,avec des gens qui ont aucune culture démocratique ,base solide qui permet  d'échanger des points de vue  sur l'histoire tout en respectant les positions des
uns et des autres.


Quand à AJIR, je déplore la prise de position de son président, suite au discours creux de M.SARKOZY à Rvesaltes.


 


 


 


 

hadj 03/08/2012 14:03


bravo pour votre article.......


le sénat bien évidement muet sur ces faits inadmissibles par habitude autiste et par respect au directive interne...


La France au travers  sa coopération avec l'Algérie et pour les futurs contrat juteux qu'ils vont signer prochainement vous bien évidement observé une politique de faux cul cela n'est plus à
démonter.


Je vous rassure ce ne sont pas eux qui gouvernent ,ni le gouvermenent, j'espére ne pas touché votre esprit conditionné, mais une sphére bien fermé qui controle ce monde nourrit de haine et de
proget de détruire ceux qu'ils veulent dans l'interet de leur famille donc aucune priorité pour nous autres qui sommes navré de voir tous les jours leur facon d'entreprendre leurs responsabilité
et depuis la fin de la guerre , alors l'oublie est la meilleur des choses. 


Leurs insultes ne nous touchent guére et depuis longtemps c'est juste un moyen de constaté qu'il ne faut certainement pas leur faire confiance,car le sénat dans le fond ne représente plus
rien,depuis logtemps si la nouvelle cour de récréation de la gauche.


les politiques sauf certain et leurs vacances d'été n'ont plus de thalasso gratos et autres villas de reve avec cartes gold , défonce en tout genre et quelques enfants pour agrémenter le tout
 ,chez leur amies dictateurs surtout les pays du magreb..


je pense pas que l'Algérie vont acheter des rafales,ils sont pas capables d'entretenir de vieux mig  d'occasion ,mais ils ont droit d'y croire à la retro commission mais pas cette années car
c'est restriction,le boss à dit.....