Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par L'équipe Mon Harki.com

 

M. Couderc et harkisQuestion écrite n° 18501 de M. Raymond Couderc (Hérault – UMP)

publiée dans le JO Sénat du 12/05/2011 - page 1232

M. Raymond Couderc attire l'attention de M. le ministre de la défense et des anciens combattants sur la situation des veuves et enfants mineurs (en 1962) des militaires et civils morts pour la France originaires des départements français d'Algérie.

 

En effet, le nombre officiel des familles des « morts pour la France » originaires d'Algérie est infime, car ces veuves chargées d'enfants, souvent analphabètes, ne parlant pas la langue française, sans ressources et sans argent, ne connaissant personne en métropole, ignorant tout de la législation française et particulièrement de l'article 2 de l'ordonnance n° 62-825 du 21 juillet 1962 organisant la procédure de déclaration de nationalité française, n'ont eu presque aucune possibilité de passer en France.

 

Seules, dans de très rares cas, quelques-unes d'entre elles ont pu se mêler en 1962 et 1963 au 15 000 harkis rapatriés en métropole, soit un total de 60 000 personnes environ sur un potentiel d'un million de musulmans fidèles à la France.

 

Aussi, ne s'étant pas déclarées à temps, à savoir avant le 21 mars 1967 (au regard de la loi n° 66-945 du 20 décembre 1966), aux autorités françaises, ces familles « sont réputées avoir perdu la nationalité française au 1er janvier 1963 ».

 

C'est pourquoi il lui demande de préciser les dispositions que le Gouvernement entend prendre pour les familles « oubliées » des militaires et civils morts pour la France originaires des départements français d'Algérie.

 

 

 

En attente de réponse du Ministère de la défense et des anciens combattants

Commenter cet article