Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Emmanuel Macron représente-il une chance pour les Harkis ?

Les Harkis avaient dû attendre 2012 pour que le président Sarkozy reconnaisse la « responsabilité » de la France dans « l'abandon », quelques jours avant sa défaite à l'élection présidentielle. En septembre 2016, le président Hollande avait formellement reconnu « les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis ».

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Emmanuel Macron peut-il « réconcilier les mémoires » de la guerre d’Algérie ?

*******************************************************

Veuillez trouver ci-après une pétition. Signez la pétition

Publié par Le petit harki

 

asso0002.jpgMon Harki.com rend hommage à la communauté harkie...

 

Comme chaque année, nous célébrons avec fierté l'hommage aux harkis qui, en son temps, le 25 septembre, a représenté une conquête de la raison historique et constitué un des éléments clés qui reconnaît la participation de la communauté harki auprès de la France pendant la guerre d'Algérie.

 

C’est pourquoi aujourd’hui, comme chaque année, nous le célébrerons à notre manière, contre les dénis de l’histoire et l’amnésie générale des mémoires en rendant d’abord hommage au peuple harki qui en a rendu possible l’esprit et la lettre. Cet hommage nous l’exprimons sans complaisance ni esprit d’exclusive, à tous ceux et celles qui, à titre collectif ou individuel, femmes et hommes, ont posé les jalons de l’émancipation et de la dignité des français musulmans.

 

Nous rendons hommage à la génération des pionniers, en lutte dès les années 1970, pour la dignité et dont ne parlent jamais les livres de classe ou la grande histoire. Nous rendons hommage à ces femmes, hommes anonymes ou publiques qui, courageux et audacieux, ont investi le champ public et associatif, refusant les contre vérités et instruisants la réelle histoire des harkis : en 1968, M. Laradji, M. Keberseli, M. Khiari, M. Djegloul, M. Baziz, M. Boukhetache, M. Djebour, puis en 1972 M. Benkouda, M. Belaroussi, M. Meliani, M. Kafi, et ensuite à partir de 1975 et après, M. Bellebou, M. Azni, M. Hamiche, M. Balah, M. Hamoumou, M. Haddouche, M. Merabti, M. Chaouaou... et bien d’autres encore, militants de l’ombre, qui par l’action et la force de l’engagement ont ouvert les chemins de la reconnaissance.

 

Nous rendons hommage à la nouvelle génération de l’indépendance et à sa volonté modernisatrice d'informer par l'outil Internet nos revendications. Nous mesurons à sa juste valeur la politique sociale des institutions de l’Etat dans cette voie mais nous en critiquons les méthodes et le manque de moyens. Nous considérons avec objectivité le rôle des uns et des autres à combattre la pensée unique et de l’accaparement de la question harkie.

 

Nous rendons hommage à la génération des enfants de harkis autonomes qui, dans la diversité de leurs parcours et riches de leurs expériences ont refusé les tutelles ainsi que les assignations identitaires et œuvré à jeter les bases d’une citoyenneté à conquérir. A cette génération, à ces militants, à ces actives dans le secteur du droit et du juste et de la vérité historique, revient à les félicités afin qu'ils puissent perpétrer une dynamique qui se poursuivra dans le futur.

 

Notre devoir contre l'oubli est de rappeler à l’opinion cette tragédie histoire qui, en 1962 a commencé avec le génocide des harkis jusqu'au rapatriement dans les camps de la honte. C’est ce travail de soi et de la parole libre et autonomes que nous devons faire connaître dans ses étapes.

 

Nous voulons rendre hommage aux militants qui, loin des projecteurs, travaillent inlassablement, à faire tomber le mur du silence autour des violences multiformes envers les harkis, assurant écoute, soutien psychologique, orientation juridique, accompagnement social, hébergement et défense judiciaire : Mme Bescnaci-Lancou, M. Boufhal, Mme Titraoues, M. Guroui, M. Tebib, M. Slimane, M. Chalabi, Boualam, M. Moulki, M. Tamazount...

 

Nous voulons rendre hommage à la ténacité de ces militants qui, dans le cadre d'une association, ont fait la lumière sur les discriminations et les injustices appelant, à la défense des harkis, à la non discrimination à l’égard des harkis et de leurs enfants, à l’égalité dans l’histoire de France, à la définition d’une politique publique de l’Etat contre le harcèlement et les violences d’où qu’elles viennent contre les harkis et bien évidement faire reconnaître la responsabilité de l'état français sur l'abandon des harkis.

 

Nous voulons rendre hommage à toutes les associations qui , se sont mobilisées sans compter pour assurer la défense des harkis.

 

Nous voulons rendre hommage aux luttes des anciens officiers dont la résistance est pour toutes et tous, une source inépuisable de courage et de force.

 

Nous voulons rendre hommages à toutes et tous ceux qui par la plume, le journalisme, les documentaires, le cinéma, la poésie, la musique, la peinture, la photographie construisent avec goût et intelligence, les sacrifices consentis des harkis.

 

Ce sont ces femmes et ces hommes qui veulent célébrer le 25 septembre, en portant haut et fort leur message…, pour les droits légitimes sans réserve. Ce combat il faut le continuer à le mener sans concessions, malgré tout, au nom de l'intérêt général malgré les blocus, malgré les promesses… pour une citoyenneté pleine et entière et sans tabou.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

l'éxilé ancien Turco pied noir 11/01/2011 08:07



Les gaullistes ont du mal à rétablir la vérité historique aprés avoir "sanctifié " leur Héros!! qui a ignoré aprés le 19 mars 1962 les enlèvements et le massacre de plus de 2000 europeens et
150000 musulmans (harkis mais aussi tirailleurs...qui avaient cru en sa parole!)


Si je devais citer un homme digne de valeurs chrétiennes ,je citerai plutot Abdel Kader ,notre adversaire lors de la conquête de l’Algerie ,lui qui ,malgré sa foi musulmane ,a sauvé 10000
chrétiens lors des émeutes de Syrie, ou bien ,le lieutenant Khelif,lui aussi pourtant musulman ,qui ,désobéissant aux ordres de ne pas intervenir,lors des massacres du 5 juillet1962 ,à Oran, a
sauvé environ deux cents personnes.Mais surtout pas ce De gaulle ,sans morale qui a laissé tuer des milliers de personnes innocentes(si l’on compte les enlèvements !)J’éspère que Dieu lui a
demandé des comptes !S’il avait vécu à la période de l’inquisition…quel grand chrétien ,il aurait été ….



MAJID DJAFRANI 24/12/2010 15:15



Les attentes des Harkis et de leurs familles sont connues et ne méritent pas qu’une nouvelle commission se réunisse pour
les étudier. On peut les regrouper comme suit :


La reconnaissance par l’état français de sa responsabilité dans l’abandon des Harkis et de leurs familles au lendemain
des accords d’Evian. Cet abandon a conduit à l’extermination de 100 à 150 000 personnes (enfants, femmes et hommes), malgré les engagements pris par le FLN dans les accords signés à Evian. Cette
responsabilité doit être aussi reconnue pour les conditions d’accueil faites aux rescapés qui ont pu gagner la France. Cet accueil, indigne du pays des droits de l’homme, a perduré pendant des
décennies. De nombreuses personnes, encore aujourd’hui, en portent les stigmates et en subissent toujours les conséquences, le parachèvement des réparations matérielles afin que soient soldés les
préjudices moraux et matériels subis par les Harkis et leurs familles.



Amin 24/12/2010 15:12



La France se doit de régler rapidement, complètement et définitivement le dossier harki qui n’a que trop duré et alors que se profile à
l’horizon 2012 le cinquantième anniversaire de l’exode forcé et des massacres perpétrés qui, par un hasard du calendrier, coïncidera avec les élections présidentielle et législatives.



toto 21/12/2010 13:02



Bonjour à tous,


Il faut faire un distinguo entre la France ,et sa classe politique .Ce sont les responsables qui assument la politique de la Nation .Nicolas SARKOZY avait pris l'engagement de reconnaitre la
responsabilité de la France dans le drame vécu par les Harkis? Il ne l'a pas encore assumé .Nicolas SARKOZY veut que Le Président Ivoirien Laurent Bagebo s'en aille du pouvoir ,mais il devrait
savoir que ce sont ces ami ( tel Monsieur Bolloré ) qui financent ces corrupteurs  dictateurs .Si il a un peu de courage ,il doit intervenir pour débarrasser la Cote d'Ivoire de ce tyran ,et
cela servira d'exemples aux autres dictateurs du continent Africains.Alors Monsieur SARKOZY Balayez devant votre porte en respectant les droits de l'Homme que réclament les Harkis depuis
maintenant un demi siècle avant de regarder ailleurs .



Ahmed et les amis de st Nicolas dans le 57 21/12/2010 11:07



Aujourd’hui, qu’attendent les harkis ?


L’esprit de conciliation et de tolérance est une marque d’humanisme chez les harkis. Depuis 1962, les harkis
ont été considérés comme les laisser pour compte pour les uns et pour les autres un cheval de bataille de la pensée unique.


Vous allez me dire : N’est-ce pas une vision un peu trop utopique ?


Je ne pense pas que cette vision est peut-être utopique. Mais nous avons besoin aujourd’hui d’une telle
perspective. Le monde d’aujourd’hui a profondément changé matériellement. Mais il n’a pas évolué au niveau des mentalités. Depuis quelques années, les harkis et plus particulièrement leurs
enfants réduisent les écarts de ce qu’on a fait croire et de ce qu’on a pas dit tout simplement avoir le droit de parole et surtout le droit de réponse qu’on a refusé aux harkis depuis les
accords d’Evian.


Faut-il  critiquer la France pour avoir atteint le seuil de
l’immoralité dans ses rapports avec  les harkis ?