Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par Article de Midi Libre

 

Harkis, selon M. Bascou la France devrait reconnaître ses responsabilités dans l’abandon des Harkis.

 

Nous publions un article de Midi Libre paru le 23/12/2012 sur son site. Une grande satisfaction que la municipalité de Narbonne par son Maire M. Bascou a érigée « La vague » qui a été réalisée par le sculpteur Jacques Duault en mémoire des Harkis et des Pieds-Noirs.

 

Le succès pour rendre un hommage aux Harkis continue et ne peut qu’encourager d’autres villes de France à suivre l’exemple de Narbonne.

 

 

Une stèle érigée en mémoire des Pieds-Noirs et des Harkis a été dévoilée samedi.

 

Une vague de pierre avec, pour horizon, la mer. Cette Méditerranée par laquelle des milliers de Pieds-Noirs et Harkis sont arrivés sur les côtes narbonnaises, il y a tout juste cinquante ans, et qui sert aujourd’hui de toile de fond à une stèle érigée en leur mémoire.

 

Plaies encore vives

 

Samedi matin, jour d’inauguration du monument surplombant le sable de Narbonne-Plage, derrière le port, il était question de "l’apport enrichissant des rapatriés d’Algérie dans le développement de la Narbonnaise, un “plus” qualitatif dans tous les domaines", selon les mots de Jacques Bascou. C’est cet aspect que le maire a voulu retenir de cet exil, même s’il en reconnaît "les plaies encore vives" et "les affres".

 

Reconnaissance

 

"Vous le savez, a-t-il poursuivi, à l’attention de la petite foule massée au pied de la stèle. Je considère que la France devrait reconnaître ses responsabilités dans l’abandon des Harkis et le massacre de la rue d’Isly...", faisant référence à ses prises de positions à l’Assemblée nationale, lorsqu’il était député.

 

Apport constructif des rapatriés

 

"L’exil a été douloureux pour les Français d’Algérie, mais Ô combien douloureux pour les Harkis", faisait remarquer la présidente du Cercle Algérianiste, Colette Pelegrin, à qui il était revenu l’honneur de dévoiler la plaque commémorative, fière, également, que Narbonne reconnaisse "l’apport constructif et dynamisant" des rapatriés sur la ville. Moment de recueillement, aussi, pour le représentant du collectif des Harkis du Grand Sud, Zaroug Bouaziz, et pour Abdelhafid Bouaziz, président de l’association des anciens militaires et Harkis d’Algérie, pour qui l’emplacement de la stèle est idéal. "On a débarqué par la mer. Cette vague, elle est face à notre pays natal. Je suis très content..."

Commenter cet article

ArrisFrançaise 26/12/2012 01:02


 



C'est hallucinant!! Kader Arif est allé à Alger pour régler la libre circulation des harkis il est revenu avec cette déclaration à l'AFP



France : 6000 dossiers d'anciens combattant algériens traités



Mots clés : France, Algériens, Anciens Combattants, Dossiers, Demandes


Par Le Matin | 22/12/2012 14:29:00 | 1067 lecture(s) | Réactions (2)



Le ministre français délégué aux Anciens combattants, Kader Arif, a déclaré hier à Alger que des milliers d’Algériens étaient des candidats justifiés au titre d’"ancien combattant", ce qui leur
permettra de bénéficier de la pension adéquate.