Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par Toufik

 

Une question me vient à l'esprit, pour qui nous battons-nous ?

 

Une question qui appelle des réponses évidentes, lesquels. Une question que nombre de harkis et ceux qui seraient concernés se posent au moins une fois la question.

 

Il faut dire qu’il y a de quoi désespérer. Notre mémoire et notre histoire l'ont vécu et le vivent jusqu'à présent, il n’est plus exceptionnel de croiser un défenseur de ce que l'on appelle « Harkis de droit ». On rencontre aussi des enfants de harkis, qui au fond d'eux, leurs subconscients les poussent à honorer leur père, leur mère, leur famille..., arborant un droit ou qui jurent se « sentir français à part entière ». Et puis il y a, bien évidemment, cette structure « associative » qui en l'occurence devait avoir un rôle à la hauteur de ses statuts mais qui a fondu comme neige au soleil, ne m'en voulait pas il fallait le dire mais cela n'engage que moi mais aujourd'hui mon devoir m'impulse à pardonner car l'erreur est humaine.

 

Heureusement, qu'il y a encore des petites associations dont les moyens sont très limités honnorent notre combat qui est celui de la responsabilité de la France, vous voyez je ne suis pas si cruelle que çà, vaut miex la bonne critique qui je l'espère apportera un sursaut et remettra sur le bon chemin nos associations qui dans le temps avaient bonne geule.

 

Certes nous nous battons pour différentes raisons : en mémoire aux harkis, pour protéger et honorer ce qu’ils ont fait pour l’honneur parfois, pour nos enfants sans doute. Mais notre combat ne s’inscrit pas dans un cadre autarcique : qu’on le veuille ou non, nous avons besoin des autres et les autres ont besoin de nous. Or, les autres ne sont pas toujours à la hauteur de nos espérances et, bien souvent, le sentiment de crier dans le désert nous submerge bien sûr je parlai des gouvernants, des collectivités...

 

Et bien, puisque nous avons parfois du mal à apprécier les résultats concrets des actions menées pour les harkis seulement 48 ans déjà, nous avons fait beaucoup de choses, rencontré quantité de personnes honnêtes, malhonnêtes, certains sont restés d'autres ne sont pas restés, et d’autres reviendront sans doute plus tard. Mais un certain nombre ont décidé d'abandonner la cause par lassitude, déception ou je ne sais encore.

 

Ils étaient étudiants, techniciens, professeurs, néo-bacheliers (bravo à eux !), serveurs, commerciaux, balayeurs, maçons, chercheurs d’emploi, sans emplois, inscrit dans la plus grande boite du monde: pôle emploi. Ils ont entre 17 et 65 ans. Ils viennent de quartiers tranquilles ou moins tranquilles. En un mot, ils se battent pour enfin un jour le peuple français, le peuple algériens puissent connaître la vérité sur les harkis.

 

Ils ont leurs soucis quotidiens, comme nous tous : un travail à trouver, une famille à fonder, une vie à construire. Mais ils ont choisi de donner un moment de leur temps, pour défendre les intérêts des harkis.

 

La conscience est un sens fondamentale du droit, quand la conscience vous éveille en vous il nous guide et nous dit c’est aussi pour eux que nous nous battons, nos parents les harkis. Non pas pour la gloriole d’un petit chef mais pour notre histoire, pour notre identité.

 

Que soient donc remerciés pour défendre nos parents, ceux et celles qui ont une conscience, ceux et celles qui contribuent, chacun à leur façon, à construire une résistance enracinée en France et qu’ils sachent que demain nous appartient.

Commenter cet article

dahbia 18/11/2010 15:41



tant que l'on n'aura pas une représentation sérieuse on n'arrivera a rien autant... pisser dans un violon.


il nous faut une structure avec des personnes qui sachent parler d'égal à égal avec les représentants du  gouvernement et surtout pas des "aplaventristes" qui commencent par faire une
différence entre les harkis...  et qui finissent par s'acoquiner avec le MRAP, LICRA, SOS raçisme  et autres organismes de défense de tout le monde sauf des intérêts harkis...