Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par Le petit harki

 

Le sort des harkis pèse d'un poids exceptionnel sur la conscience de la France.

 

Comme vous le savez, le 25 septembre est devenu le jour de reconnaissance de nos actions. Les harkis ont payé de leur personne, les enfants de harkis de leur jeunesse. Les harkis ont payé de leur déracinement, de la perte d'une partie de leurs familles leur engagement aux côtés de la France.

 

Mais pour que les harkis se sentent véritablement et totalement acceptés, la France doit leur rendre justice. Les harkis attendent du Président de la République non seulement une réparation liée à leur endettement, à leur retraite, aux iniquités résultant de la loi de 1970, une intégration de leurs enfants encore frappés par un taux de chômage anormalement élevé, mais aussi et au préalable une reconnaissance du choix qu'ils ont fait pour la France.

 

Celui de la reconnaissance de la responsabilité de l'État français dans l’abandon et le massacre des harkis, et dans l’échec de leur intégration dans la communauté nationale.

 

Il a fallu attendre quelques années pour que le Parlement reconnaisse à l'unanimité l'état de guerre en Algérie. Le terme officiellement employé à l'époque par la France était événements d'Algérie, bien que l'expression guerre d'Algérie a été officiellement adoptée en France le 18 octobre 1999.

 

Il ne faut pas attendre encore pour établir la vérité sur ce que les harkis ont vécu, sur l'accueil qu'ils ont reçu ici, souvent parqués dans des lieux d'hébergement temporaire pendant que d'autres supplétifs étaient même renvoyés en Algérie au printemps 1962.

 

D'après le service historique des armées, on estime à 150 000 le nombre de harkis massacrés par le FLN, au su et peut-être au vu de l'armée française. Ceux d'entre eux qui ont survécu et qui endurent parfois chômage et précarité demeurent encore dans l'incompréhension et leur mal être est évidemment exacerbé par le type de propos qu'ils entendent prononcer à leur encontre sur les médias.

 

Le sort des harkis pèse d'un poids exceptionnel sur la conscience de la France, il est donc primordial de faire aujourd'hui la clarté sur les conditions de la guerre d'Algérie pour rétablir leur dignité à ces concitoyens.

 

Aujourd'hui, il est indispensable que la France assume toute sa responsabilité. Monsieur Hollande a rendu public un message écrit daté du 5 avril à destination des associations de harkis, synonyme de changement et d’espoir pour nous, à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l’abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d’accueil des familles transférées dans des camps en France.

 

C'est pourquoi, je demande au Président de la République François Hollande, ce qu'il compte faire pour l'on puisse comprendre, pour que l'on sache ce qui s'est réellement passé et pour que les harkis qui ont versé leur sang pour la République n'aient plus l'impression d'être abandonnés d'elle.

Commenter cet article

hadj 14/06/2012 12:09


Toujours les memes discours,ceci fait passer le temps mais pas l'oublie,il est urgent avant tout de faire traduire en justice les gestionnaires administratifs qui ont appliquer  les
directives et le vérrouillage de toute action, contre nous ,dans les loges et cabinets secrets de matignon et de l'élysée,commencons par assainir à la racine,les vrais problémes aprés nous
pourront débuter les  discutions basé sur la confiance ,à savoir l'application et le suivies des décret paruent au journal officiel et non officieux ,une selection approndie des agents
traitant les dossiers , l' application de la loi de la République. Il est nécessaire de faire élire des représentant au niveau national,pour les associations,dans le but de surveiller, la bonne
application de cette démarche, en rendant compte au ministre chargé de cette mission sous controle de l'administration du Premier Ministre.. "exiger le changement" il y a toujours des
 solutions à leurs problémes.....mdr