Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par L'équipe Mon Harki.com

Les Harkis subissent l’inactivité de la MIR !

 

Que devient le Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés (MIR), M. Renaud BACHY qui est aussi Directeur général de l'ANIFOM ?

 

A ce jour, personne ne sait encore ce que va devenir la MIR auprès de M. Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants. Toutefois, le maintien de M. Renaud Bachy  est à ce jour contesté. En effet, il est inquiétant d’être à la tête d’un établissement public dont l’activité est plus près de zéro et qui, plus est, porte préjudice aux rapatriés.

 

Nous rappelons que, dans sa lettre aux associations de harkis en date du 5 avril 2012, le Président de la République M. François Hollande s'est engagé à réformer la mission interministérielle aux rapatriés afin que l'administration chargée des rapatriés soit plus à l'écoute des familles de harkis.

 

Mais voilà que 12 mois après, les associations de harkis sont toujours dans l'attente d'un dialogue avec les autorités publiques et attendent de pied ferme que cette promesse soit réalisée assez rapidement avec eux.

 

Parce que cette attente crée de nouvelles inquiétudes au sein de la communauté harkis, beaucoup s’interrogent sur les mesures que M. Arif entend réaliser très prochainement.

 

Vous trouverez ci-après un état de la mission interministérielle aux rapatriés depuis le décret n° 2002-902 du 27 mai 2002, le nom du délégué, son montant de rémunération. M. François Goudard (2002), M. Marc Dubourdieu (septembre 2002 avril 2005), M. Emmanuel Charron (mai 2005 novembre 2007), M. Renaud Bachy, (à compter du 30 novembre 2007). Il est bon de savoir qu’au titre de ses fonctions exercées à temps plein, M. Renaud Bachy perçoit une rémunération brute mensuelle de 11 981,72 euros (y compris le supplément familial de traitement), soit une rémunération nette mensuelle de 10 058,47 euros.

 

 

Que devient le Haut Conseil aux rapatriés (HCR) qui était un organe consultatif placé auprès du Premier ministre ayant pour objet de formuler à la demande du Président de la mission interministérielle aux rapatriés (MIR) tous avis ou propositions sur les mesures concernant les rapatriés, les questions liées au social, à la mémoire ?…

 

Sa composition était contestée par beaucoup d’associations du fait de sa représentativité, choisie tout simplement par le Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés par affinité ou conviction.

 

A l’époque, beaucoup d’associations de harkis avaient sollicité l'autorité de tutelle de cette mission pour obtenir des informations. Et à maintes reprises ! Malheureusement, leurs démarches semblaient rester vaines. Nous vous faisons remarquer que la délégation interministérielle créée par voie réglementaire ne vise aucunement l'intérêt général mais un seul intérêt particulier, celui de la communication politique.

 

Les réponses aux questions que se posent, depuis 51 ans, les familles de harkis doivent leur être données. 51 ans après, il est nécessaire de comprendre mais aussi être suivies d'effets.

 

Nous demandons donc la tenue d'une table ronde avec M. Kader Arif pour éclaircir nos inquiétudes…

Commenter cet article

toto 21/04/2013 08:52


Bonjour à tous,


Les harkis subissent l'érosion du temps, qui commence à faire son oeuvre, mais aussi les difficultés liées au contexte économique et sociale que nous vivons en France.


Trois ans après notre arrivée en France, nos familles avaient fait le deuil de ce qui s'est passé en Algérie, une nouvelle vie allait  commencé avec pleins d'espoirs pour l'avenir.


Nous avons vécu dans des camps insalubres, malgré la misère sociale, nous étions quand même Heureux, car nous avions su conservé les valeurs de solidarité familiale,facteur d'union contre la
division. 


La valeur argent source de division  était moindre en ces temps là, et n'avait pas beaucoup d'impact sur les individus.


Il y avait de la fraternité, et beaucoup de solidarité entre nous.


Il y avait surtout plein de travail, c'était plus difficile de trouver un logement à l'époque que le boulot.


la majorité d'entre nous ont vécu au moins trente ans dans ces camps de transits, avant d'aller vers d'autres cieux ,


A partir des années 1975, beaucoup ont commencé à acheter leurs logements, du coté de Rouen, Orléans, Dreux, Metz, Chateau-Renault, ceci est le début de l'enracinement, mais aussi de la
dispersion.


A partir de ces années là , la France a subi un flux lié à une immigration importante avec tous les problèmes que ce mouvement humain  a engendre pour la collectivité nationale.


De plus la France s'activait dans la construction Européenne, et nous les Harkis sommes tombés dans l'oubli, nous avons été des victimes collatérales de ces deux phénomènes des temps modernes
imposés à la France par cette mondialisation voulue pas les Américains.


Cordialement à tous.

Rania 20/04/2013 12:30


Bonjour,


"Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi",


telle est la devise que devraient appliquer les représentants des harkis et leurs familles. Il ne faut pas attendre que les pouvoirs publics, et notamment cette MIR, monsieur Bachy et autres
prennent l'initiative d'appeler les Harkis.


Au contraire, ce qu'ils veulent c'est laisser pourrir la situation.


Pour rappel, dans le passé, seules les grandes actions menées par les harkis et surtout leurs enfants ont fait connaitre les  problémes  et ont fait fléchir les politiques.


 

patriote 19/04/2013 09:02


bonjour....


IL vaut mieux etre un  demandeur d'asile,eux rigole à coté ,appartement ,aides diverses, primes de 1000 euros et formation à la clef,sans décrocher un mot,le seul pays au monde qui ce fait
berner par des sans papier ,nous somme la pour payer les factures et dire oui a tout leur merde, enfin c'est ce qu'ils croivent ....


Moi j'ai pas de tune pour aller manisfester à paris et pas pour prendre des coups de baton des CRS, à cause de ce qui se sont associées avec leurs amies politiques dans le passé et le présent
,preuve que beaucoup dorment sur leurs acquis et aujourd'hui tout est remis en question meme leur confiance....


La division est bien réelle et visible,beaucoup ne changeront pas,il ne reste que des esprits formatés et pour les autres nous vivons concernés mais détaché avec l'esprit de liberté...


Exiger le départ de Bachy ,ca me fait penser à Vichy....... 


 


 


 

tom 15/04/2013 22:04


Bonsoir à tous et toutes,


moi je crois que l'inaction est surtout chez ceux qui s'érigent en défenseurs de la cause Harkie.


Certains Présidents d'Association sont atteinds par l'usure du pouvoir et srtout et la limite d'âge, il serai sage à ce qu'ils dégagent pour laisser le place au renouvellement , et éviter
l'éclatement de notre communauté.


C'est pitoyable de voir la division, entre ceux qui disent il faut manifester à Paris et ceux qui incitent à le faire en région.


Quand à moi, d'ici là si je participe, j'irai à Paris, car c'est là que se situe le pouvoir de décision.


Quand à ce groupe de contact, je crois que son rôle est marionnette voulue par le pouvoir pour contrer la contestation chez les Harkis.


Amicalement à tous et toutes.