Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par Harki.com

Nous publions un article du site d’information d’Ajir France à propos de l’article 33. Si vous le souhaitez, n’hésitez pas à donner votre point de vue sur cet article vis à vis de cet article.

 

Machiavel n’aurait pas fait mieux !!! 

 

Dans le cadre d’un "projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2014 à 2019 et portant diverses dispositions concernant la défense et la sécurité nationale", le premier ministre et son ministre de la défense viennent de réintroduire dans le droit français une notion que le général De Gaulle avait supprimé en 1958 !

 

L’attribut de "sujet français", que nous pensions depuis longtemps révolus, renaît : il s’agit de la POPULATION DE STATUT CIVIL DE DROIT LOCAL" ou tout simplement "LES INDIGENES D’ALGERIE"... Rappelons-nous le second collège en Algérie d’avant 1962 !!!

 

Ce qu’une guerre de 8 ans et l’histoire avaient fait disparaître, l’imagination fertile et machiavélique des "conseillers ministériels", qui nous gouvernent, vient de le faire renaître ! La notion de français de seconde zone ou plus exactement celle de "SUJET FRANCAIS" avec des droits différents de ceux d’un citoyen de plein exercice...

 

Ce qui est pathétique ce n’est pas tant que la haute administration ai pensé à cet artifice pour écarter une dizaine de personnes du bénéfice d’une hypothétique allocation, mais que le premier ministre et son ministre de la défense, avec le soutien de leur majorité parlementaire présentent un tel texte pour le faire voter dans le cadre de la loi de programmation militaire...

 

le plus choquant et le plus navrant dans cette mascarade législative c’est que celui qui a en charge le dossier des Harkis trouve ce texte normal et le justifie comme une avancée importante en affirmant sereinement que l’une des priorités de son ministère consiste en "un dialogue renouvelé et transparent..." ! Et de surcroît celui qui affirme cela tout en acceptant l’article 33 de ce projet de loi de programmation militaire 2014-2019 est FILS DE HARKIS !!!

 

Cela prouve, en effet, toute la reconnaissance que les responsables politiques socialistes portent à ces "français" dont ils n’arrêtent pas de chanter les louanges tous les 25 septembre ou à la moindre manifestation patriotique.

 

Ce que la droite n’a pas osé faire, la gauche bien pensante et moralisatrice va le faire et réduire ainsi à néant près de cinquante ans d’efforts et de faux semblant !

 

Ceci éclaire d’un jour nouveau l’échec des politiques de ces cinquante dernières années à destination des Harkis et de leurs familles. Derrière la plupart des mesures ou actions engagées la volonté d’une politique concrète en vue de solutions réelles n’existait pas et ce malheureux article 33 du texte discuté en première lecture au sénat en atteste.

 

En effet, quelle preuve plus éclatante que ce mépris à l’égard de cette population, de ces "indigènes", abandonnée en Algérie et massacrée par un FLN politiquement victorieux sans que la France ne réagisse. Les rescapés, accueillis malgré les ordres formels d’abandon, furent isolés pendant trop longtemps et durent, contraints et forcés, souscrire à "un acte de recognition à la nationalité française" malgré les affirmations répétées à satiété et par tous de leur "francité"...

 

La lecture de cet article montre clairement, s’il en était besoin, qu’il est vain d’attendre que les engagements écrits du candidat des socialistes, élu à la présidence de la république, soient respectés comme ceux de ses prédécesseurs d’ailleurs !

 

Les parlementaires seront-ils plus clairvoyants en rejetant cet article qui nous replonge dans une histoire que nous pensions depuis longtemps derrière nous ? Le rejet ou l’adoption prochaine de cet article 33 nous le montrera !

Commenter cet article