Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charte du Site

Ce Blog est un lieu de discussion et de débat ouvert à tous.

En déposant des réactions sur les différents articles ou commentaires des autres internautes, chacun apporte sa pierre au débat citoyen. Vous pouvez proposer vos articles par le biais du mail :

harki45@gmail.com

Une fois validé par l’équipe Mon Harki.com, l'article sera mis en ligne dans la catégorie appropriée et le débat que vous souhaitez initier pourra commencer. Tout article publié sur le site demeure sous l'entière responsabilité de son auteur et ses prises de positions n'engagent que lui. Cette prise de position est publique.

Pour être publié, un article doit être signé et ne peut donc pas être anonyme. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le cas échéant le droit de ne pas publier un article. Les propos doivent se tenir dans la courtoisie et le respect mutuel. Donc apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

Aux amis, même si vous n’êtes pas sûrs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous. Pour conclure, ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants. Ne reprochez pas aux rédacteurs du blog de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. L’équipe vous remercie et vous souhaite bon débat.

Nos objectifs et nos actions : Faire connaître officiellement l’histoire des Harkis trop longtemps occultée et falsifiée. Faire reconnaître les conditions de l’arrivée en métropole des Harkis et leurs familles. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance officielle de la responsabilité du gouvernement de 1962. Obtenir de l’Etat français la reconnaissance morale de cette communauté sacrifiée et la réparation effective du préjudice subi

Pour devenir membre éditeur !

Vous avez un blog ou un site personnel. Vous êtes d'accord avec les objectifs du site Mon Harki.com et vous souhaitez participer à ses articles. Envoyez un mail en indiquant l'adresse et le nom de votre blog ou de votre site personnel ainsi que votre nom ou pseudo, puis après accord des membres du site nous officialiserons votre adhésion.

Les engagements du Président

" Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France" La France a un nouveau président François Hollande.

De nombreuses questions interpellent les harkis qui attendront des réponses adaptées aux problèmes de leur quotidien. Je tiens aussi à dire que nous serons très attentifs à la concrétisation des engagements de François Hollande.

*******************************************************

Monsieur le Président de la République François Hollande veuillez tenir vos promesses envers les familles de harkis. Signez la pétition

Publié par Ammar

 

Perspective d’avenir et rôle que doit jouer, la Fondation de la guerre d’Algérie.

 

Nous reproduisons ci-dessous un article pondu par Ammar du département 37.

 

L’installation de la Fondation de la guerre d’Algérie, effectué le mardi 19 octobre 2010 par Monsieur Hubert FALCO, secrétaire d’état aux anciens combattants peut être une solution dans le rapprochement de la France, et de l’Algérie.

 

Son travail doit être d’apaiser les consciences blessées lors de cette guerre. Son rôle doit permettre de mettre fin à cette guerre des mémoires quasi-permanente de tous les acteurs impliqués et ayant vécus de près ou de loin cette grande tragédie humaine.

 

Chacune de ces sensibilités mémorielles marquées par ces évènements de cette période trouble de l’époque doit occuper au sein d’une commission la place qui lui revient. Cela pour apporter sa contribution sur son histoire réelle en fonction de son vécu, et exprimer ses vœux pour dépasser ces ruines traumatisantes, et se tourner résolument dans la construction d’un avenir serein et empreint de paix dans la relation entre la France et l’Algérie.

 

Il est important de ne pas se tromper dans le but et le rôle de la Fondation, qui pour moi, ne doit pas porter préjudice sur la responsabilité de la France dans les traitements infligés aux anciens harkis. Car cela reste et restera un problème entre la France et les harkis sur l'après des accords d'Evian.

 

La Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie doit œuvrer à la réconciliation et traiter des sujets dans le cadre de la relation entre l’état français, et algérien comme la libre circulation des personnes, et dans la reconnaissance par le pouvoir algérien de la citoyenneté des harkis comme citoyens français.

 

Je crois que le temps de l’immobilisme est largement dépassé, voici venu le moment de la décrispation par le dialogue et la négociation des relations entre ces deux états voisins et liés par cette mer méditerranée.

 

Cet espace naturel doit être un lieu d’échanges économiques, et culturels mais il doit demeurer un lac de paix indispensable à tous les riverains méditerranéens pour aller vers le progrès. Il faut que l’Algérie, et la France par le dialogue de bon sens autour d’une table mettent en œuvre une commission paritaire d’historiens sans parti pris, et complètement indépendants et impartiales pour revoir l’écriture de cette histoire commune aux deux pays.

 

Ces membres désignés comme des jurés d’un Tribunal, auraient accès à tous les documents d’archives de cette époque. Cela suffit maintenant, faisons la paix des braves, soyons courageux.

Il suffit simplement d’une bonne volonté politique, des deux côtés de la rives de la méditerranée.

 

Je pense, que cela vaut le coup d’essayer, il y va de la paix, de la stabilité, et la tranquillité, et surtout, de l’avenir de la région. Faisons face ensemble, français, et algériens à toutes ces minorités agissantes qui prospèrent sur les ruines du passé et qui nous polluent.la vie.

 

Il est urgent, et de nous retrouver pour faire face à tous ces nostalgiques prisonniers du passé. Il est temps de s’attaquer à ceux qui attisent le feu, et instrumentalisme ce passé douloureux et qui ont font un fond de commerce politique pour simplement se maintenir au pouvoir. Ensemble dans un esprit conciliateur, et constructifs français et algérien tournons cette page du passé, sans l’oublier évidement, écrivons en commun la vraie histoire, pas celle erronée du côté français, ni falsifiée et arrangé à sa manière du côté algérien et qui va à contre-courants des intérêts réciproques des deux pays.

 

Cette histoire commune, doit être enseignée de la même manière dans les deux pays. Soyons forts ensemble, dépassons cette tragédie, pour les futures générations bâtissons en commun des projets porteurs d’avenir, de prospérité et de paix pour les deux peuples. Cessons cette guerre des mémoires, ayant ce dépassement de soi dans le sens de la connaissance, ayons cette ouverture d’esprit dans la recherche permanente de progrès dans le bien être.

Commenter cet article

philippe 20/11/2010 17:47



Toute à fait d'accord avec vous, marre d'entendre les discours de "croix de feux" sur la guerre d'Algerie, faites parler les anciens pendant qu'il en est encore temps.



ROSE de Harki 06/11/2010 14:45



Monsieur Hubert Flaco a dit récemment "le problème des Harkis aujourd'hui c'est la reconnaissance, c'est la fondation pour la guerre d'Algérie qui pourra leur donner la réponse à cette
interrogation qu'ils ont dans la tête, pourquoi l'après mars 62 ?".


Il est clair que le Général De Gaulle n'était pas tout seul au gouvernement.


Le Général De Gaulle savait dès 1957 que l'Algérie allait devenir indépendante.


Dans un reportage le Général De Gaulle caressait le visage d'un Musulman entouré d'un "chèch" lors d'un bain de foule, bien avant le "je vous ai compris".


 



ROSE de Harki 05/11/2010 13:48



Bonjour Belka,


Je parle souvent avec métaphore mais là je vais être plus explicite " elle est bien bonne celle-là !" quant tu dis :


" l'apaisement concerne ceux et celles qui sont vivants qui ont subi des traumatismes physiques et moraux profonds liés à cette guerre, à chacun en France et en Algérie de faire
l'effort nécessaire pour dépasser ces ruines du passé." 


Ils ne sont pas assez grands pour dépasser ces dites ruines du passé ? ça fait 48ans que nous le faisons de notre coté ! eux il leur faut une fondation pour pleurnicher ! 



Bélka 05/11/2010 08:34



Bonjour Rose de Harki ,


Laissons les Harkis reposés en paix , là ou ils sont  enterrés en France ou en Algérie , laissons le jugement à dieu et l'Histoire la vrai . Laissons le temps au temps ,je suis sur que dans
quelques années la messe sera dite sur le rôle qu'ont joué les Harkis dans cette guerre .Ne portant pas attention à celle écrite et  falsifiée ,  par les vainqueurs et qui leur sert de
bazar commercial à des fins idéologiques pour rester au pouvoir  en Algérie .La problématique Harkie est un problème Franco -Français qui oppose des Citoyens à la France  .Quand à
l'apaisement , il concerne tous ceux et celles qui sont vivants et qui ont subi des traumatismes  physiques et moraux profonds  liés cette guerre .A chacun en France et en Algérie 
de faire l'effort nécessaire pour dépasser ces ruines du passé , en travaillant pour  l'Avenir .Quand à Histoire tragique de nos parents , nous l'assumerons avec Honneur , Dignetè , jusqu'à
la fin des temps .Nos parents ont anticipé un combat pour le vivre ensemble dans un cadre fraternel entre (musulmans ,chrétiens ,et Juifs ), au sein d'une société multiculturelle et enrichissante
pour l'Algérie .Cette politique est menée actuellement avec 40 ans de retard dans la plus-parts des pays Européens .Tôt ou tard la vérité sera dite , et dira que les Harkis ont été
instrumentalisé pour servir de Bouc-émissaires à la France et à l'Algérie .



ROSE de Harki 05/11/2010 07:26



De quel apaisement il s'agit ? déterrer les cercueils de Harkis pour les enterrer en Algérie ? on en a pas besoin la terre est celle de Dieu ici comme là-bas. Si non parle des
vivants, il n'y a presque plus de Harkis, et le peu qu'il reste, ceux là étaient très jeunes pendant la guerre l'Algérie, c'est à l'Algérie de se montrer "grande" pour leur libre circulation, on
ne puni pas à vie "des ados" pas besoin de fondation ni "de clairon pour ça". Quant à ceux qui nous traitent de traîtres sur le sol Français, il devrait y avoir une loi qui les punisse, ce
serait faire de l'apologie à la guerre d'Algérie.


Le seul vrai apaisement devrait se faire en reconnaissant l'abandon des Harkis en 62. Sur le sol français on a encore pas reconnu la douleur de ceux qui ont perdu un mari ou un père dans les
atrocités de l'après mars 62,  mais depuis le sol français on reconnait la souffrance  de cette guerre 54-62 qui perdure de l'autre coté de la Méditerranée, en mettant à
disposition une fondation pour permettre d'y pleurer de temps en temps et apaiser les coeurs!  Et s'il faut écrire l'histoire ensemble avec archives et même entre les deux rives ,
un service en Préfecture est suffisant.